HANDBALL INFOS 33
LE MEILLEUR DU HANDBALL FEMININ GIRONDIN

LES PLAY-DOWNS

 

CALENDRIER - 1ère phase

 

staff

Directeur Sportif : Raphaël BENEDETTO
Entraineur : Christophe CHAGNARD (depuis le 23 septembre)
Philippe CARRARA (évincé après les deux premiers matchs)
Entraineur adjoint : Julia NORMAND
Entraineur des gardiennes : Patrick BOS
Préparateur physique : Romain ROUGIER 
Kinés : Henri ANDRIEUX, Sylvain MENDES, Benjamin YVERNAULT
Médecin : Fethy BENSAAD
Manager Covid 19 : Pascal LATOURNERIE
 
 
 
 
 

l'EFFECTIF

01 - Wendy OBEIN - Gardienne
05 - Enola GROLLIER - Arrière droite - 21 ans -
06 - Léa LIGNIERES - Ailière gauche - 24 ans - (Nantes Atlantique Handball)
07 - Phellys KIBUEY - Arrière (HBC Celles s/Belle)
08 - Mélanie JOBARD
09 - Sanne VAN OLPHEN (Ned) - Arrière droite - 31 ans
10 - Emma PULERI - Pivot - 24 ans -
11 - Zaliata MLAMALI - Ailière (Angoulême Charente Handball)
14 - Laurie PULERI - Arrière gauche - 24 ans
15 - Eva DESIRLISTE
25 - Julie ABADIE - Ailière (Bordes Sports)
27 - Ilona KIEFFER - Arrière gauche - 23 ans (Besançon)
28 - Hélène FALCON - Gardienne - 26 ans (Toulon Saint-Cyr)
29 - Léa LE BORGNE - Gardienne - 24 ans (JDA Dijon)
31 - Sabrina ZAZAI - Ailière droite - 25 ans (Féhervar Kézilabda, Hongrie)
36 - Julie DAZET - Demi-centre - 32 ans (JDA Dijon)
37 - Anna LACUEY - Pivot - 22 ans (CA Bèglais)
51 - Nikolina LUTOVAC (Serbie) - Demi-centre - 33 ans (ROC ASSJHB 87)
62 - Marion LAHCENE - Pivot - 22 ans (Achenheim Truchtersheim)
88 - Stine SVANGAARD (Danemark) - Demi-centre - 36 ans
92 - Audrey DEROIN - Arrière droite - 31 ans -
98 - Manon TISSEYRE - Arrière - (CA Bèglais)



 
 
 
 
 

LES SALLES

 
 

le maintien du mhb ne passe pas du cote de celles s/Belle

La direction du club, et les joueuses de Celles s/Belle ont décidé de publier un communiqué concernant le maintien de Mérignac en LFH s'opposant à une telle décision si elle était rendue officielle dans le projet en cours. LIRE
 

SONDAGE SUR LE MAINTIEN DU MHB !

Le maintien du MERIGNAC HB en LFH serait-il mérité ?
  • oui
  • non
  • Sondage anonyme. Plusieurs choix possibles.
    Résultats
    Envoyer
     

    LFH - LES PLAY-downs

    Lundi 15 février - Le calendrier des play-downs a été dévoilé. Le Mérignac Handball disputera 15 matchs et débutera le week-end des 27 et 28 février à domicile face au CJF Fleury Loiret Handball. 
    Les autres adversaires du MHB 
    ➡️ JDA Dijon Handball

    ➡️ Hbpc - Handball Plan de Cuques
    ➡️ Saint-Amand Handball - Porte du Hainaut
    ➡️ Toulon Saint-Cyr Var Handball
    La formation classée dernière sera reléguée en D2. LIRE

     

    NOUVEAU CALENDRIER

    Lundi 21 décembre - L’Assemblée Générale de la Ligue féminine de handball (LFH) a entériné ce jour une nouvelle formule du championnat de Ligue Butagaz Énergie pour la suite de la saison 2020-21. Le groupe de travail « calendrier », mandaté par le Comité de Direction de la LFH et réunissant l’ensemble des acteurs du handball professionnel féminin, a travaillé de concert sur une nouvelle formule permettant au championnat d’arriver à son terme, tout en protégeant l’ensemble des protagonistes. La 10e journée reprendra bien le 6 janvier comme prévu initialement ; cependant, le championnat basculera sur des phases de play-offs et play-downs dès lors que l’ensemble des équipes aura joué un total 13 matches.
     
    Sur le début de saison de Ligue Butagaz Énergie disputée avant la trêve internationale, 49 matches sur 63 rencontres des neuf premières journées de championnat se sont déroulés, à savoir 77% des rencontres. 14 reports (cf. ci-dessous*) restent à jouer sur 2021. Pour cette raison, le Comité de Direction de la LFH a décidé de modifier la formule initialement prévue en une seule phase régulière de 26 rencontres en matches aller et retour et a demandé aux acteurs du handball féminin français de travailler ensemble sur une nouvelle formule de championnat. L’objectif est de jouer un maximum de matches, tout en conservant une équité entre les tous les clubs et en respectant l’intégrité physique des joueuses.
     
    Ainsi, un groupe de travail « calendrier », composé des représentants de la LFH, de l’UCPHF, de 7Master, de l’AJPH, de la commission d’organisation des compétitions et d’arbitrage de la FFHandball et de la DTN a œuvré activement pour proposer une nouvelle formule. Les clubs iront au bout des matches aller, en jouant de la 10e à la 13e journée ainsi que les 14 matches reportés, et ce avant le 22 février. A l’issue des 13 rencontres, les 8 premières équipes au classement participeront à des play-offs tandis que les équipes classées de la 9e à la 14e place joueront des play-downs.
     
    Play-offs
    Les huit équipes classées de 1 à 8 à l’issue de la 13e journée participeront aux play-offs et partiront avec les points acquis sur l’ensemble des matches de la 1e phase. Toutes les équipes disputeront au total 9 matches :
    • 27 février au 12 mai : 7 matches (matches retour de la 1e phase)
    • 19 et 23 mai : finales en matches aller et retour entre 1er vs 2e, 3e vs 4e, 5e vs 6e et 7e vs 8e
    Le classement sera établi à l’issue des finales. L’équipe remportant la finale entre le 1er et le 2e à l’issue des matches retour sera déclarée Championne de France.
     
    Play-downs
    Les six équipes classées de 9 à 14 à l’issue de la 13e journée participeront aux play-downs et et partiront avec les points acquis sur l’ensemble des matches de la 1e phase . La 2e phase sera organisée en 15 dates avec 5 matches correspondant aux matches retour de la 1e phase et 10 matches aller et retour.
    A l’issue des 15 dates, l’équipe classée dernière sera reléguée en D2 féminine pour la saison 2021-22.
     
      
     
     

    8EME JOURNEE - LE MHB HORS-sujet !

    Dimanche 8 novembre - Privée de match depuis la mi-octobre, l'équipe du CJ Fleury Loiret avait faim de temps de jeu et de victoires. Les Fleuryssoises se sont largement imposées (34-35). Elles avaient entamé le match tambour battant menant 6-1 dès la 5ème minute. Les Mérignacaises, se heurtant à une défense locale très rigoureuse et à deux gardiennes très inspirées, ne parvinrent jamais à surmonter les difficultés. Le CJ Fleury Loiret rentrant au repos avec 8 buts de retard (17-9). Le MHB eut une petite réaction en seconde période alors que l'équipe locale avait desserré l'étau, mais insuffisante pour pouvoir espèrer réussir le hold-up. 
     

    COVID 19 - LA LFH CONTINUE !

    Vendredi 30 octobre - La Ministre des Sports Roxana Maracineanu avait confirmé, ce jeudi, que les sportifs pros pourraient jouer et se déplacer durant la période de confinement. Ainsi, la Ligue féminine de handball (LFH) a organisé un Comité de Direction exceptionnel hier soir. L’ensemble des acteurs du handball professionnel féminin (AJPH, 7Master, UCPHF, FFHB, LFH) a décidé à l’unanimité de faire jouer toutes les rencontres de Ligue Butagaz Energie prévues en novembre, et ce malgré le huis clos. Le Bureau Directeur de la FFhandball a entériné cette décision ce midi.
     

    4EME JOURNEE -
    4EME
    DEFAITE DE RANG !

    Vendredi 9 octobre - Menées de dix buts au repos (18-8), les Mérignacaises se sont bien reprises en seconde période mais concèdent leur 4ème défaite de rang (27-22)sur le parquet de Chambray Touraine, incapable de trouver une solution face à l'inarrêtable Joana Stoiljkovic auteure d'un 11 sur 13. 

     

    3EME JOURNEE -
    PAS DE
    MIRACLES POUR LE mhb !

    Vendredi 25 septembre - Christophe Chagnard, le nouveau coach mérignacais, en place depuis mercredi, a connu sa première défaite. Les Mérignacaises se sont inclinées sur le parquet de Paris 92. Elles avaient jeu égal en première période (16-15). 
    Les joueuses du MHB ont même mené à plusieurs reprises dans les trente premières minutes de jeu (4-6, 8è). Un triplé d'Audrey Deroin avait permis de creuser une nouvelle fois l'écart (9-11, 17è). A deux minutes du repos, les Foudroyantes étaient à égalité (15-15), avant que Mala ne permette aux Parisiennes de rentrer aux vestiaires avec un but d'avance (16-15).
    Paris 92 entamait beaucoup mieux la seconde période (19-16, 33è). Les Mérignacaises recollaient à une longueur sous l'impulsion de Dazet et Jobart (21-20, 42è). Les joueuses de la capitale reprenaient le dessus en inscrivant un 5-1. Les Foudroyantes ne marquaient de deux buts en 16 minutes et concèdaient sur le parquet de Carpentier sa 3ème défaite consécutive. 
    Christophe Chagnard a pu constater qu'il avait du pain sur la planche. Hélas la fermeture de la salle Coubertin, pour quinze jours, ne va pas l'aider à remettre le MHB sur le droit chemin. Les Mérignacaises seront peut-être contraintes à reporter leur prochain match, à moins que les nouvelles directives du Ministère des Sports, qui ne sont pas en adéquation avec celles du Ministère de la Santé, ne changent la donne.  
     
    PP 
     
     

    LFH - CHRISTOPHE CHAGNARD A PRIS SES FONCTIONS AU MHB !

    (Crédits photo - MHB)
    Mercredi 23 septembre - Près de 8 jours après avoir annoncé à Philippe Carrara, son éviction, le Mérignac HB a, bien tardivement, publié un communiqué sur la prise de fonction officielle de Christophe Chagnard. 
    "A compter du Mercredi 23 Septembre, Christophe Chagnard est nommé entraîneur principal de l'équipe première du Mérignac Handball
    🏆 4 fois Champion de France en tant que joueur de l'USAM Nîmes Gard
    , Christophe Chagnard a entraîné l'HBC Nîmes de 2012 à 2016, équipe avec laquelle il a disputé la Finale de la Coupe de la Ligue en 2013 et la Finale de la Coupe de France en 2015
    💪 Après avoir permis au Ardèche Le Pouzin HB07 Handball Féminin
    d'accéder à la D2F, Christophe s'engage pour 3 saisons au MHB
    🙏 Nous remercions Philippe Carrara pour l'année passée à la tête de l'équipe première."
    En attendant son arrivée, Philippe Carrara a assuré les entrainements de lundi et mardi. Le club fait savoir qu'il est toujours sous contrat. 
    Christophe Chagnard sera donc à la tête du MHB ce vendredi pour la 3ème journée de LFH à Paris 92 Handball. 

    PP
     

    COUPE DE FRANCE NATIONALE ELITE - 1ère phase

    Samedi 12 septembre - 1ère journée -
    20h45- Celles s/Belle Mellois en Poitou - MERIGNAC HB, 25-23

     

    LFH - 1ERE JOURNEE - PHILIPPE CARRARA : "CA FAIT MAL à LA TÊTE !"

    (Crédits photo - HI 33 - Olivier Dumon)
    Mercredi 9 septembreRude reprise pour Mérignac. Le MHB a été étrillé par une très puissante formation brestoise, ce mercredi à Jean Dauguet . Le score de 32 à 18 est éloquent. La défense a pris l'eau avec des buts d'ailières brestoises souvent esseulées et les 6 buts chacune des pivots Pauletta Foppa et Slađana Pop-Lazić. « Quand vous ne gagnez pas les duels au handball (…) on est châtié » rappelle Philippe Carrara.
    Au delà, du score et de la défaite, c'est la prestation globale de ses joueuses qui fait tiquer le coach mérignacais :« Je suis très déçu par la manière. On a manqué de rigueur ». Les très nombreuses fautes de mains et balles redonnées à l'adversaire ont permis à Brest de bien roder ses contre-attaques. « Il faut gommer ces pertes de balles quand on joue vite » constate Hélène Falcon. Pour sa première dans les cages du MHB, la gardienne n'a pu que limiter les dégâts en étant souvent ajustée à bout portant.
    Un but en 15 minutes
    Côté attaque, le MHB a pratiquement fait jeu égal avec Brest durant le premier quart-heure (6-8, 15e) sous l'impulsion de Laurie Puleri (5 buts). Puis, la fébrilité des Mérignacaises et les 10 arrêts en 30 minutes d'une énorme Sandra Toft ont facilité la vie des visiteuses. Mérignac n'a inscrit qu'un seul but durant le deuxième quart-heure. A la pause, Brest menait 16 à 7. La différence était faite.

    Au retour des vestiaires, Cléopâtre Darleux se montrait aussi efficace que Sandra Toft et leurs attaquantes continuaient leur démonstration. Les 14 buts d'écart étaient atteints rapidement (10-24, 40e). Les coachs pouvaient faire tourner les effectifs en pensant déjà aux prochains matchs. Pour les Mérignacaises, ça sera ce samedi en coupe de France à Celles sur Belle. Et surtout mercredi prochain en championnat avec la réception à Coubertin de Bourg du Péage. Un adversaire normalement plus à leur portée qui a commencé par une victoire face à Paris 92 (22-21).

    Olivier DUMON
     
    Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020
     

    MATCHS AMICAUX ANNULés POUR LE MHB

     

    AMICAL - COURTE DEFAITE DU MHB

     

    merignac large vainqueur mais encore en rodage !

    (crédits photos : HI 33 - Olivier Dumon)
    Samedi 22 août - 
    L'écart était trop important entre le Mérignac Handball, pensionnaire de D1, et Rochechouart Saint-Junien, qui accède à la D2. Le MHB s'est logiquement imposé, ce samedi devant son public, 31 à 17. Pour cela, il lui a tout d'abord fallu compter sur ses récupérations de balles en défense et sur ses contre-attaques avec Audrey Deroin à la conclusion.
    Après un an et demi d'arrêt pour cause de maternité puis de Covid-19, elle était déjà créditée de 7 buts à la pause (17-9). La jeune maman n'a pas manqué son retour à Coubertin. "Ça fait du bien" apprécie-t-elle.
    Ceci étant, tout n'a pas été parfait pour les Mérignacaises. "Le travail est fait mais il y a eu des petits relâchements" constate Audrey Deroin. Ce qui n'a pas été du goût de son coach. Il y a eu "trop de déchets au tir" déplore Philippe Carrara. Pour lui, son équipe est encore "trop loin de la réalité du haut niveau".
    Ce haut niveau, le MHB va s'y frotter dimanche prochain. Mérignac rencontrera en amical Dijon (D1) à 18 heures à Celles sur Belle. Ce match vient en remplacement du tournoi à Bilbao, initialement prévu, contre des formations espagnoles. Les conditions sanitaires n'étant pas jugées satisfaisantes par Philippe Carrara.
    Olivier DUMON 

     
    Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020
     

    philippe carrara : "SUR CHAQUE POSTE CREER L'EMULATION !"

    Vendredi 14 août - Le Mérignac Handball jouera son premier match amical dans 10 jours, le jeudi 20 août à Celles sur Belle. Les joueuses vont enfin retrouver les parquets après la longue coupure liée à la pandémie de Covid-19. Et ça fait du bien ! Car elles avaient "juste hâte de reprendre le handball" clame la recrue et nouvelle capitaine Julie Dazet.
    Il faut dire que les Mérignacaises ont repris l'entraînement depuis longtemps. On attaque notre 6e semaine de préparation à raison de deux entraînements par jour" précise le coach Philippe Carrara.
    Pour obtenir le maintien, il tablera sur "des joueuses d'expérience", "la fougue" des jeunes et trois filles par poste pour générer une nécessaire émulation.
     

    interview 2ème partie

    Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020

    J8 - le classement

     

    j8 - LE MHB SE RELANCE !

    Samedi 10 avril - Après son premier succès face à Plan de Cuques, Le Mérignac HB enchaine une seconde victoire consécutive face à St Amand les Eaux (22-25). Voilà donc les Foudroyantes relancées dans la course aux play-offs, avant de se rendre à Toulon à la fin du mois. 
    Une performance de haute volée pour les filles de Christophe Chagnard qui ont dominé la rencontre dans l'ensemble. Dès la 12ème minute, après un round d'observation, les Girondines prenaient les devants grace à Deroin et Lignières, suite à un 0-4 (4-7). Les Nordistes se ressaisissaient rapidement égalisant trois minutes plus tard sous l'impulsion de Benladed (7-7, 15è). Les Mérignacaises restaient solidaires, mieux avec une Lignières intenable sur son aile, elles creusaient encore l'écart (7-10, 21è ; 10-13, 28è) pour finalement atteindre la pause avec deux buts d'avance (11-13).
    Saint Amand les Eaux haussait le ton en seconde période et égalisait de nouveau (17-17, 46è). Le MHB avait besoin de souffler mais restait devant bien aidé par Hélène Falcon, prodigieuse dans les buts. Le mano à mano était intense. On sentait les Amandinoises capables de renverser la vapeur. Le tournant du match fut incontestablement ce jet de 7 m stoppé par la portière mérignacaise à la 58ème minute alors que Saint-Amand aurait pu revenir à une longueur (21-23). Finalement le MHB tenait bon, Julie Dazet allant corser l'addition dans les dernières secondes. Finalement dommage que la trêve arrive, les Mérignacaises étaient en train de surfer sur une bonne dynamique même si le chemin du maintien est encore très long. 
     

    J7 - LE CLASSEMENT

     

    j7 - LE MHB tient sa premiere !

    Samedi 3 avril - Il n'est pas trop tard pour se réjouir. Les Mérignacaises ont enlevé leur premier succès, dans ces play-downs, face à Plan de Cuques (28-24)
    La veille, Christophe Chagnard avait souhaité une réaction de ses joueuses, espèrant qu'elles obtiennent leurs premiers points, espèrant qu'elles montrent le meilleur d'elles même sur les derniers matchs de la saison, sachant pertinemment que le maintien sera compliqué. Encore plus quand un rival direct sort une grosse perf sur un terrain adverse, comme l'a fait Vaulx en Velin sur le parquet de Dijon (24-25).
    Le MHB n'a pas volé son succès, mais s'est fait peur à plusieurs reprises dans les dernières minutes. A plusieurs reprises, les Provençales sont revenues à un but (23-22, 50è ; 24-23, 52è ; 25-24, 57è). Les Mérignacaises doivent aussi une fière chandelle à Hélène Falcon qui a sorti des arrêts de grande classe. Les Foudroyantes ont en revanche bien porté leur nom, dans les trois dernières minutes de jeu, en enfonçant le clou par Van Olphen et Zazai. 
    Au classement, le MHB compte cinq points de retard sur Plan de Cuques avant de se déplacer durant ce mois d'avril à St Amand et Toulon. Autant dire que le maintien serait miraculeux. 

     

    j6 - LE MHB KO !

    Mercredi 31 mars - Les Mérignacaises s'enfoncent vers la D2 après cette nouvelle défaite à domicile, face à Dijon (22-27). C'était un match primordial à ne surtout pas perdre. L'équipe de Christophe Chagnard n'a jamais eu l'opportunité de creuser l'écart face à une formation bourguignonne solide, ne renonçant jamais. Les partenaires de Julie Dazet ont toujours couru après le score (1-3, 3è ; 10-14, 26è) avant d'atteindre le repos avec trois buts de retard (12-15). 
    Dès le début de la seconde période, le MHB semblait repartir dans de bonnes dispositions recollant à un but (15-16, 33è). Mais une nouvelle fois Dijon creusait l'écart (17-21, 40è). Les Mérignacaises dépensaient trop d'énergie physiquement et mentalement en procèdant par à coups. L'indiscipline en défense avec plusieurs jets de 7m en fin de partie causait la perte du MHB. Une défaite lourde de conséquences qui va marquer les esprits. Au classement, les Mérignacaises comptent désormais six points de retard sur Saint-Amand.  
     

    j5 - CLASSEMENT

     

    j5 - le merignac hb ne s'en sort pas

    Les Mérignacaises ne trouvent pas la solution (Crédits photo : HBCPC)
    Samedi 27 mars - Le pire scénario pour le Mérignac Handball qui s'incline chez un rival direct Plan de Cuques (29/28). Le MHB n'a toujours pas remporté de succès dans ces play-downs et reste englué à la dernière place du classement. Les Mérignacaises ont eu pourtant l'occasion de faire le break en seconde période, menant de trois buts (19-22, 48è). Ce fut déjà le cas en première mi-temps (7-10, 15è). Les Provençales répliquaient par un 5-0 et rentraient au repos avec un but d'avance (15-14).
    Même topo donc après la pause. L'indiscipline, le manque d'intensité en attaque, le manque de rigueur défensif jouant un mauvais tour aux filles de Christophe Chagnard.  
    Lignières avait fait le plus difficile en égalisant à 28 partout. Hélas, une nouvelle faute défensive scellait le sort de la rencontre, Plan de Cuques, loin d'être au top héritait de l'aubaine pour s'imposer d'un but sur un jet de 7 m et creuser l'écart au classement. Le MHB a deux matchs à domicile pour se refaire un moral, sinon c'est la D2 directe. 
     

    LFH - une internationale belge au mhb !

    Mercredi 24 mars -  Nele Antonissen, internationale Belge, s'engage au Mérignac Handball. La demi-centre, âgée de 24 ans, arrivera cet été en provenance du Handball Octeville-sur-Mer pour les 2 prochaines saisons.
    Parallèlement à sa carrière en club, Nele porte également les couleurs de son pays natal, la Belgique.
     La deuxième buteuse de D2F a tenu à vous adresser un petit mot :
    " Je suis très contente de porter les couleurs de Mérignac pour les 2 prochaines saisons. J’ai hâte de rencontrer mes coéquipières, le public et toutes les personnes associées au club. Je suis impatiente et motivée à l’idée de commencer cette nouvelle aventure "
     

    CLASSEMENT J4

     

    PLAY DOWNS - J4 - DE PLUS EN PLUS INQUIETANT !

     Samedi 13 mars - Les Mérignacaises concèdent leur 4ème défaite consécutive face à Toulon (22-24) sur leur parquet de Coubertin. Encore une fois trop d'imprécisions, ajoutez à la faillite de plusieurs cadres, le MHB se retrouve au classement dans une position très alarmante, avec quatre points de retard sur Saint-Amand, passée à l'avant dernière place, après sa défaite à Plan de Cuques.  
    Les Toulonnaises ont attendu la 11ème minute pour breaker (3-6) grace à une grosse intensité défensive. A moins 4 (4-8), Christophe Chagnard posait un temps mort. Son homologue toulonnais allait faire de même sentant son équipe relâcher peu à peu son étreinte. Les Varoises perdaient le fil du match, alors que le MHB avait enfin resserré les boulons en défense. Les Mérignacaises, sous l'impulsion de Kieffer, allaient grignoter son retard pour finalement égaliser avant le repos. L'ex-bisontine ratait même le +1 avant la sirène face à Amandine Balzinc qui se rappelait au bon souvenir du MHB. 
    Balzinc se montrait d'ailleurs, à plusieurs reprises, décisive en seconde période. Face à Zazai, puis Deroin dès les premières minutes permettant à son équipe de creuser encore l'écart (14-17, 43è). Les partenaires de Léa LeBorgne avaient le mérite de s'accrocher, sentant que le vent pouvait encore tourner en leur faveur. Deroin soignaient ses jets de 7 mètres, Dazet entretenait l'espoir (18/18, 50è). Hélas, des erreurs défensives et le manque de précision offensif causaient la perte du MHB, Van Olphen ratait l'égalisation à 21 partout alors qu'en face Dupuis et Poissenot crucifiaient la portière girondine. 
    Le navire mérignacais n'est pas encore coulé, mais la brèche sur la cuirasse est déjà sacrément importante.  Le prochain match à Plan de Cuques sera crucial. 
     

     
     

    UNE ARGENTINE A MERIGNAC

    Jeudi 11 mars - Luciana Mendoza, internationale Argentine, nouvelle recrue du Mérignac Handball.
    👋 Après la signature d'Ilona Kieffer, arrivée avec effet immédiat fin janvier, le MHB annonce la signature de l'arrière droite argentine pour une saison avec une année optionnelle.
    🔥 En provenance de l'ATH Handball, Luciana a notamment participé aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 ainsi qu'à 6 Championnats du Monde avec l'Argentine.
    🇦🇷 Nation avec laquelle elle a inscrit pas moins de 562 buts pour 166 sélections
    ✌ Luciana rejoindra les rangs mérignacais à l'issue de la saison actuelle.
     

    classement - J3

     

    PLAY DOWNS - J3 - LES MERIGNACAISES DESESPERANTES !

    Dimanche 7  mars - Troisième défaite consécutive pour les Mérignacaises qui vont devoir se réveiller rapidement sous peine de vivre une cruelle désillusion. Elles ont été totalement transparentes sur le parquet de St Amand les Eaux (25-18). Face à une défense agressive et transcendée, les Foudroyantes - appelation qui sent le bouchon - sans solutions et sans génie, se sont heurtées à une gardienne Manuella Dos-Reis en état de grace. Les Mérignacaises n'ont existé que 11 minutes (5-4), avant de laisser filer les Amandinoises. Audrey Deroin tenta bien de limiter les dégats, sur des attaques sporadiques, avant d'être éteinte par la gardienne adverse. Au repos, le MHB était mené de six buts (14-8), et ce n'était pas cher payé. 
    Les dix premières minutes de la seconde période étaient plus équilibrées. Léa Le Borgne faisait bonne garde dans les cages girondines. La défense mérignacaise étant plus resserrée. Ce ne fut qu'une brève accalmie, les Nordistes enquillaient un 5-1 (20-11, 47è). L'avance passa à dix buts (23-13). Autant dire que l'affaire était pliée depuis belle lurette. St-Amand relâchait la bride et forcément les Mérignacaises en profitaient pour grignoter leur retard (0-5, 23-18, 56è). Un feu de paille hélas trop tardif.
     

    PLAY DOWNS - J2 - LE MHB ECHOUE A DIJON !

    Mercredi 3 mars - Les Mérignacaises perdent chez un concurrent direct leur deuxième match des play-downs à Dijon (25-23). Le MHB a couru une nouvelle fois après le score, menée de 4 buts après 20 minutes de jeu (9-4). Les partenaires d'Audrey Deroin se sont accrochées, revenant à deux longueurs avant la pause, les Dijonnaises ratant coup sur coup deux jets de 7 m (11-9). 
    Le début de seconde période était bien meilleur (11-12), mais les 'Foudroyantes' qui sont loin de foudroyer depuis le début de saison craquaient encore, se heurtant à un mur dijonnais en défense. Le MHB revenait encore à une longueur à deux minutes de la fin (23-22), mais se rendait coupable d'une grossière erreur dans la dernière seconde (jet de 7 m pour Dijon, deux minutes de Dazet). L'équipe de Bourgogne qui avait également perdu son premier match était soulagée. Les Mérignacaises, dernières de la classe, vont tenter d'aller chercher un coup à St Amand dimanche prochain. 
     

    PLAY DOWNS - J1 - MERIGNAC TOMBE D'entree

    Samedi 27 février - Les Mérignacaises ont entamé les play-downs, ce samedi à Coubertin, de la plus mauvaise des manières, face à Fleury Loiret (23-26). Déjà à la dernière place du classement après la victoire de Plan de Cuques à Dijon (25-30), l'équipe de Christophe Chagnard n'a fait que très peu illusion. Trop de déchets, une nouvelle fois, trop d'erreurs techniques, trop de précipitation, avec des cadres mises sous l'éteignoir par une défense adverse très solide, le MHB s'incline logiquement. 
    Il va falloir vite réagir dès le prochain match à Dijon qui devient un rival direct. 
     
     
     

    LFH - LEA LIGNIERES RESTE AU MHB

    Vendredi 26 février - Arrivée cette année en provenance du Nantes Atlantique Handball, Léa Lignieres a décidé de poursuivre au Mérignac la saison prochaine. Deuxième officialisation après celle d'Audrey Deroin. Léa Lignières a marqué 53 buts lors de la première phase. Un apport offensif non négligeable. 

     

    COUPE DE FRANCE - MERIGNAC GACHE SON QUART !

    Mercredi 24 février - Les Mérignacaises n'iront pas en demi-finales de la Coupe de France. A l'issue du temps réglementaire (28-28), les filles de Christophe Chagnard sont passées au travers de la séance de jets à 7 mètres, ratant quatre tirs sur cinq, un sur le poteau, et trois stoppés par la gardienne niçoise (28-30). D'autant plus regrettable que le MHB menait encore d'un but à quelques secondes de la fin du match. Une victoire face au 5ème de la première phase de la LFH n'aurait pas été négligeable en vue des play-downs. Les Mérignacaises ont encore payé leurs déchets offensifs notamment en un contre un face à la gardienne azuréenne. L'entame de match des deux périodes aurait pu également couter très cher au MHB.  Des erreurs à ne pas répèter dès samedi face à Fleury Loiret. 
     

    LFH - AUDREY DEROIN PROLONGE à merignac

    Mardi 23 février - Audrey Deroin Darwin a décidé de prolonger sa carrière sportive à Mérignac. Arrivée au MHB en 2018, l'arrière/ailière droite continue l'aventure pour une saison supplémentaire. 
    On sait, en revanche, depuis quelques semaines, que Sabrina Zazai quittera le club girondin pour rejoindre Besançon. 
     

    LES PLAY-DOWNS : REGLEMENT

    Lundi 15 février - Les six équipes classées de 9 à 14 à l'issue de la 13e journée, soit par ordre alphabétique Dijon, Fleury, MERIGNAC HANDBALL, Plan de Cuques, Saint-Amand, Toulon Saint-Cyr, participent aux play-downs et partent avec les points acquis sur l'ensemble des matches de la 1e phase. La 2e phase sera organisée en 15 rencontres avec 5 matches correspondant aux matches retour de la 1e phase et 10 matches aller et retour :
    • Dates : 27/28 février, 3 mars, 06/07 mars, 13/14 mars, 27/28 mars, 31 mars, 03/04 avril, 10/11 avril, 28 avril, 01/02 mai, 08/09 mai, 12 mai, 19 mai, 22/23 mai et 29/30 mai
    A l'issue des 15 dates, l'équipe classée dernière sera reléguée en D2 féminine pour la saison 2021-22.
     

    CLASSEMENT FINAL DE LA 1ERE PHASE

     

    LFH - MATCH EN RETARD 12EME JOURNEE - un monde d'ECART !!

    Mercredi 10 février - Avant d'entamer les play-downs, les Mérignacaises ont pris une dérouillée sur le parquet messin (35-16). Les filles de Manu Mayonnade ont imprimé un rythme européen dans l'optique du match face à Bucarest samedi. Le MHB, mené rapidement 5-0, a tenté de tenir et de limiter les dégats en première période (18-6). 
    Les Messines n'ont pas lâché la bride après le repos. Les Foudroyantes ont eu le mérite de marquer dix buts mais devront absolument résoudre leurs problèmes offensifs en vue de cette 2ème phase qui s'annonce très compliquée.   
     

    10EME JOURNEE - L'annee commence mal pour le MHB !

     
     

    COUPE DE FRANCE ELITE - MERIGNAC SE PAYE UN QUART !

    8èmes de finale - Samedi 6  février - 14h00
    Toulon Var Saint Cyr Handball - MERIGNAC HANDBALL, 30-31 
    Le Mérignac HB qualifié pour les quarts de finale en s'imposant à Toulon 30-31, à l'issue de la séance de tirs au but. Le score était de 23 partout après le temps réglementaire. Les Mérignacaises menaient de six buts au repos.
    Tirage au sort le 11 février. 
     
     

    LFH - LES PLAY-downs

    Vendredi 5 février - Voici les équipes qui se retrouveront en play-downs, avec le Mérignac Handball,  dès le week-end des 27 et 28 février
    ➡️ JDA Dijon Handball
    ➡️ CJF Fleury Loiret Handball 
    ➡️ Hbpc - Handball Plan de Cuques
    ➡️ Saint-Amand Handball - Porte du Hainaut
    ➡️ Toulon Saint-Cyr Var Handball
    📅 Le calendrier des rencontres et des oppositions sera dévoilé courant Février. La formation classée dernière sera reléguée en D2.

     

    SABRINA ZAZAI - UNE ANNEE ET PUIS S'EN VA !

    Jeudi 27 janvier - Sabrina Zazai va finalement rester une saison à Mérignac. Elle retournera dans son club formateur Besançon pour les deux prochaines saisons. 
    L'annonce de son transfert, restée sous silence lors de la conférence de presse du MHB hier en début de soirée, a été dévoilée par le club de Besançon quelques heures après. 
    De quoi interpeller quelques supporteurs sur les réseaux sociaux. Sabrina Zazai a souhaité répondre aux interrogations : 
    "J’ai signé à Besançon depuis une semaine, ça ne m’a pas empêché de faire un bon match contre Dijon.
    J’ai du remplacer au dernier moment une joueuse à la conférence car nous sommes en vacances pour quelques jours et j’étais la seule sur Merignac. Le timing est mal tombé avec l’annonce de Besançon je vous l’accorde mais cela ne remet absolument pas en cause mon engagement avec Merignac. Je reste une joueuse professionnelle et mon contrat tient jusqu’au 30 juin."
     

    SABRINA ZAZAI : 'UN GROUPE DE COPINES NE SUFFIT PAS POUR LE HAUT NIVEAU !'

    Jeudi 27 janvier - Le staff du Mérignac Handball a fait le point, lors d'une diffusion publique sur la page Facebook du club,  à quelques jours de la fin de la 1ère phase du championnat de LFH et du début des play-downs. 
    L'occasion pour le coach Christophe Chagnard de donner son sentiment à mi-parcours sans ambage, montrant qu'il avait très mal digèrer la dernière déconvenue face à Dijon : "On était aux abonnés absents. On manque vraiment de caractères. On va travailler pour s'en sortir, mais il faut travailler sur la rigueur et la discipline collective. Il y a notamment un gros chantier en attaque. Il faut surtout avoir l'état d'esprit pour gagner les matchs à domicile ce qu'on a pas actuellement. L'objectif c'est le maintien. Tous les matchs en play-downs seront à couteaux tirés et extrêmement compliqués surtout à la fin du calendrier.'
    Christophe Chagnard a avoué qu'il ne faisait pas de plans sur la comètes ne sachant pas trop actuellement la capacité de réactions de son équipe. 
    A ses côtés, Sabrina Zazai n'a pas été tendre non plus pour ses coéquipières : "On est des super-copines, mais un groupe de copines ne suffit pas pour jouer le haut niveau. On a besoin d'avoir des valeurs sures. Il va falloir être fortes dans la tête, mais je suis persuadée que le club a les moyens de se maintenir."
    Sabrina Zazai espère remplir cette mission avant de retourner à Besançon.  
    A la question 'les filles ne sont-elles pas trop dans le confort ?', le directeur sportif Raphaël Benedetto a plutôt évoqué 'l'inconfort' de son équipe, rappelant qu'elle avait été sauvée par la nouvelle formule de la LFH suite au Covid alors qu'elle n'avait pas gagné un match : "On est à notre place. Les filles sont dans un club qui n'est pas encore habitué à ce niveau. On est là où on mérite d'être, mais le groupe a la capacité d'aller chercher le maintien."
    Raphaël Benedetto a part ailleurs salué l'arrivée de la nouvelle recrue Ilona Kieffer, qui manquait de tant de jeu à Besançon. Concernant le recrutement, Christophe Chagnard a indiqué qu'il faudra à l'avenir des joueuses qui ont des profils sur le jeu rapide, mais pour le moment, il n'a pas cité de noms. 
     
    UN CENTRE DE FORMATION LABELLISE 
     
    Le projet de centre de formation labellisé est en bonne voie sur le court terme a indiqué le directeur sportif du MHB. "Il est important pour l'identité du club. Il faut attirer les filles de l'extérieur, sortir des joueuses et surtout être reconnu."
    Raphaël Benedetto a rappelé que le projet d'une nouvelle salle était toujours en réflexion avec la municipalité, "Il y a une volonté, mais il n'y a pas de certitudes." 
     

    LFH - ILONA KIEFFER SIGNE AU MERIGNAC HB

    Lundi 25 janvier - Ilona Kieffer signe au Mérignac Handball. Cette joueuse, âgée de 23 ans,  arrive de Besançon. Elle évoluera au poste d'arrière gauche. Elle portera le maillot (N°27) du MHB jusqu'en 2022. 
     

    lfh - 13EME JOURNEE - LE MHB DOnne le baton pour se faire battre !

    Mercredi 27 janvier - Les Mérignacaises sont décidément bien décevantes. Alors qu'elles pouvaient engranger des points précieux avant les play-downs, les filles de Christophe Chagnard ont déjoué, sur leur parquet, face aux Dijonnaises. L'équipe bourguignonne avait tout à redouter de ce déplacement en Gironde,  mais concentrée elle a réussi un bon début de match (2-6, 15ème), gardant deux buts d'avance au repos (9-11). 
    L'entame de seconde période était tout aussi médiocre du côté du MHB (11-15, 35è). Les Mérignacaises couraient après le score, revenant à deux longueurs à trois minutes de la fin (23-25), sous l'impulsion de Deroin (5 buts). Dijon tenait bon finalement et profitait de cette victoire pour passer devant le MHB au classement.  Les Mérignacaises, avant-dernières,  iront se frotter à Metz le 10 février pour le dernier match de cette première phase.  

     

    COUPE DE FRANCE ELITE - nouvelle formule

    Samedi 9 décembre  - La Fédération Française de Handball a intériné une nouvelle formule pour la Coupe de France Elite. LIRE 
     
    16èmes de finale - groupe 3 - Dimanche 17 janvier - 15 heures. 
    HBC St Amand Les Eaux Porte du Hainaut - MERIGNAC HANDBALL, 23-25 
     
    Samedi 23 janvier - 18h00 - Salle Pierre de Coubertin - Mérignac 
    MERIGNAC HANDBALL - Chambray Touraine Handball, 20-25 
     
    Le premier du groupe qualifié pour les 8èmes. 
     

    11EME JOURNEE - les merignacaises ont bien reagi !!

    Mercredi 13 janvier - Les Mérignacaises ont bien réagi alors qu'elles avaient raté leur début de match. Plan de Cuques avait entamé la première période tambour battant menant 1-6 après 8 minutes de jeu. Christophe Chagnard procèda à quelques aménagements lors du premier temps mort. Puleri, Deroin et Svangaard permirent au MHB de grignoter son retard, puis de prendre l'avantage avant le repos (13-11). Les Mérignacaises ont ensuite bien gèré la seconde période pour finalement s'imposer aisément. 
     
     

    9EME JOURNEE - LE MHB ARRACHE LE NUL !

    Mercredi 18 novembre - Les Mérignacaises sont passées tout près de la correctionnelle face à Saint-Amand alors qu'elles menaient pourtant de quatre buts à la 48ème minute (23-19). Perdant trop de ballons, les Foudroyantes voyaient l'avance fondre en moins de 8 minutes, concèdant un 1-6 (24-25, 56ème). Heureusement, Stine Svangaard (6 buts) puis Audrey Deroin (5 buts) à deux secondes de la fin sauvaient les meubles, arrachant le nul (26-26), alors que les visiteuses étaient une nouvelle fois repassées devant par Zivkovic. 
     
    C'est un moindre mal, car les Mérignacaises avaient été sérieusement malmenées en première période, Saint-Amand avait même mené de 5 buts à deux reprises  (5-10, et 6-11, 18ème). Heureusement, les filles d'Olivier Chatard sortaient de cette mauvaise passe en atteignant la pause sur un 5-1 (13-14). 
    Le début de seconde période était de bonne facture, Julie Dazet permettant après une belle série de porter son équipe en tête du match (17-16, 38ème). Mérignac gardait la pôle jusqu'à la 54ème minute et l'égalisation de Frecon-Demouge (24-24). 
     
    Un résultat que certains diront logique à la vue des deux périodes, mais l'ailière du MHB Sabrina Zazai se montrait très déçue après la rencontre : "La seule chose de positive, c'est qu'on a pas perdu, même si je pense qu'on peut avoir des regrets. A mon image, mon excès d'engagement a pénalisé l'équipe et j'ai été deux fois sanctionnée. Mais il faut qu'on règle ces trous d'air. On a réussi à trouver des solutions dès qu'on était tranchante comme en début de seconde période, on a pu trouver des intervalles. On aurait dû plus souvent exploiter les extérieures. 
    J'espère qu'on va pouvoir gagner ce genre de matchs à la reprise, car encore une fois on peut ce soir nourrir des regrets. Ca fait quatre mois qu'on est au charbon. On a besoin de souffler. On a un nouveau coach, il faut qu'il apporte sa patte. Mais là on a vraiement besoin de se reposer."
     
     
     

    MATCH EN RETARD 6eme journee - les merignacaises s'accrochent mais perdent encore

    Mercredi 11 novembre - Privées d'Emma Puleri, les Mérignacaises enregistrent leur 3ème défaite consécutive sur le parquet nantais (28-26). Menées de cinq buts au repos (15-10), les Foudroyantes se sont montrées plus agressives en seconde période revenant à une longueur par Audrey Deroin (21-20, 44è). Mais dans la foulée, les Nantaises, profitant des approximations girondines, creusaient une nouvelle fois l'écart (25-20, 51è). Marge trop important pour espèrer revenir d'ou les regrets de l'ex-nantaise Léa Lignières (6buts) à la fin de la rencontre : "Nous sommes encore un peu trop irrégulières, on perd trop de ballons, donc c'est compliqué face à de grosses équipes comme Nantes. La semaine prochaine, on reçoit Saint-Amand, c'est un match qu'on doit gagner absolument. Donc voilà, c'est quand même encourageant notre prestation face à Nantes, il faut continuer à avancer. Je vais tout faire pour obtenir le maintien, c'est pour cela que je suis allée à Mérignac." 
     
     

    7eme journee - LE MHB S'INCLINE !

    Mercredi 4 novembre - Les Mérignacaises (10èmes), sur la lancée de leur succès face à Nice, n'ont pas récidivé, à huis clos sur le parquet de Coubertin, ce mercredi soir. Les Bisontines, qui occupaient la 9ème place avec le même nombre de points, se sont imposées (24-29). Au repos, les deux équipes étaient à égalité (12-12).  Les Foudroyantes, privées de déplacement à Nantes, avaient eu plus de deux semaines pour préparer ce nouveau rendez-vous important à la maison, ont raté une belle occasion de faire une belle opération au classement.  
     
     

    5EME JOURNée - ET COUBERTIN S'est levé

    (Crédits photo - HI 33 - Olivier Dumon)
    Samedi 24 octobreIl reste 3 minutes de jeu. Mérignac mène 22 à 20 mais offre une contre-attaque à Nice. Le public de la salle Pierre de Coubertin retient son souffle. Tout le monde a encore en mémoire la fin de première période ratée (-3 en cinq minutes). Heureusement, la gardienne Lena Le Borgne a pris l'ascendant sur les visiteuses qui ratent leur tir. Une minute plus tard, à l'extrême limite du refus de jeu, Laurie Puleri plane une nouvelle fois au-dessus de la défense niçoise et donne trois buts d'avance à Mérignac (23-20, 58e).
    Coubertin est débout. Les Foudroyantes tiennent leur première victoire (24-21) dans l'élite du handball féminin après 23 défaites consécutives. Ce succès est mérité. Les Girondines ont mené la majeure partie de la rencontre grâce à un défense agressive et vigilante. « J'ai une culture assez défensive » euphémise le nouveau coach du MHB, Christophe Chagnard. Il a bâti son arrière-garde autour des sœurs Puleri (relayées par Anna Lacuey) avec Léa Lignières et Julie Dazet à leurs côtés.
    Les Niçoises s'y sont heurtées immédiatement. Il leur a fallu près de 4 minutes avant de marquer (1-1, 4e). Le MHB en a profité pour s'accrocher (7-7, 15e) puis décrocher, petit à petit, leurs adversaires. Les arrêts de Lena Le Borgne (12 en tout) et les jets de sept mètres obtenus par Emma Puleri en pivot ont fini par payer quand l'ailière Sabrina Zazai a donné, pour la première fois, trois longueurs d'avance aux Girondines (11-8, 25e). Hélas, trois balles rendues à Nice dans les 5 dernières minutes du premier acte ont effacé tout ce travail (11-11 à la pause).

    Le récital de Laurie Puleri

    Au retour des vestiaires, personne ne trouve la faille jusqu'à ce que Laurie Puleri s'envole au-dessus de la défense azuréenne. Trois buts consécutifs de l'ancienne toulonnaise (9 en tout) creusent un premier écart (13-11, 39e). Deux expulsions temporaires et des tirs ratés du MHB permettent, cependant, à Nice de prendre l'avantage à un moment crucial (17-18, 50e). Coubertin grimace, trop habitué aux fins de matchs calamiteuses.
    Mais ce samedi soir, l'arrière-garde ne lâche rien. « Les filles ont bien dissuadé en défense » apprécie une Lena Le Borgne décisive dans cette fin de rencontre. Et en attaque, Laurie Puleri continue son récital depuis les 9 mètres pour reprendre trois buts d'avance (21-18, 54e). Coubertin se met à y croire. Puis, après un dernier frisson, explose de joie au coup de sifflet final. Il faut « savourer ce soir » apprécie Christophe Chagnard puis « penser à aller chercher d'autres victoires ».
     
    Olivier DUMON

     
    Copyright - Handball Infos 33 - Octobre 2020
     

    lfh - LE MERIGNAC HB SE SEPARE DE PHILIPPE CARRARA !

    (Crédits photo - HI 33 - Olivier Dumon)
    Samedi 19 septembre - La direction du Mérignac HB a décidé de se séparer de l'entraineur de l'équipe première, Philippe Carrara, dès le début de cette nouvelle saison. Le MHB restait sur trois défaites consécutives (2 matchs de LFH, un en Coupe de France Elite). Sous sa coupe, l'équipe n'avait pas gagné un match la saison dernière et avait été miraculeusement maintenue au niveau supérieur suite aux décisions prises par la LFH, conséquences de la crise sanitaire. Philippe Carrara avait encore dix mois de contrat à effectuer.
    Le nom de son successeur est d'ores et déjà connu. Il s'agit de Christophe Chagnard, coach du Pouzin en D2F, ancien entraineur de Nimes. La date de sa prise de fonction n'est pas précisée. 
     

    2EME JOURNEE - L'HISTOIRE VA T-ELLE SE REPETER ?

    Mercredi 16 septembre - Le MHB enregistre sa seconde défaite de rang à domicile. En première période, les Foudroyantes ont tenu 12 minutes (5-5) avant que les Dromoises ne prennent 4 buts d'avance (6-10, 21è) et d'en compter encore trois au repos (9-12)
    En seconde mi-temps, les Mérignacaises font le forcing pour revenir, Svangaard ramène son équipe à une longueur (15-16, 41è). Hélas dans la foulée, les filles de Camille Comte infligne un 1-6 à la formation girondine (16-22, 50è). L'équipe de Philippe Carrara ne renonce pourtant pas, elle s'accroche avec les soeurs Puleri mais en vain pour venir échouer à deux petites longueurs (22-24).
     

    JULIE ABADIE : "l'ESPRIT DE COMPETITION ME MOTIVE !"

    Mardi 8 septembreLa réception de l'ogre brestois, une des meilleures équipes d'Europe, permettra au public de découvrir certaines des nombreuses recrues de la longue intersaison. Parmi celles-ci pourrait figurer la toute jeune Julie Abadie. L'ailière de 17 ans, médaillée de bronze en août 2019 au championnat d'Europe U17, est très motivée pour disputer son premier match en D1, surtout contre Brest. Si elle est convoquée, ça sera pour « apporter un soutien moral » à ses coéquipières et « faire souffler Audrey [Deroin] ». Marquer un but serait une énorme cerise sur le gâteau !
     
    Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020
     

    PHILIPPE CARRARA : "ON A RIEN à PERDRE !"

    Mardi 8 septembreLe championnat reprend enfin pour le Mérignac Handball. Pour leur deuxième saison en première division, les Mérignacaises débutent avec un gros morceau face à Brest, ce mercredi à 20 heures sur le parquet de Jean Dauguet à Bordeaux. « C'est une bonne entrée en matière pour pouvoir se jauger » estime Philippe Carrara. Un Coach tout heureux de pouvoir disputer cette rencontre car, pour un peu, ce n'était pas possible : « on a failli recevoir les tests [de dépistage du Covid-19, NDLR] jeudi soir ». Ce qui aurait été trop tard !
    Les indécisions liées à l'épidémie de Covid-19 ont tronqué la préparation et sont toujours présentes. Pour l'instant, aucune joueuse n'a été testée positive. Le MHB va pouvoir aborder cette rencontre avec tout son effectif. Une bonne façon de préparer le deuxième match de championnat, la semaine suivant face à Bourg-du-Péage, un adversaire direct pour le maintien. Et là, la victoire sera impérative. Il va falloir « débloquer le compteur » affirme Philippe Carrara.
    Olivier DUMON 
     
    Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020
     

    COVID 19 - WILHELMINE MAURY : "UNE VIGILANCE PERMANENTE !"

    Lundi 24 août - Les règles sanitaires ont été appliquées lors du premier match amical à domicile du Mérignac HB, samedi, contre Rochechouart. Un véritable casse-tête pour le club de l'élite comme l'explique, devant la caméra de Handball Infos 33, la présidente du MHB Wilhelmine Maury. 
     
    Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020
     

    le protocole sanitaire au mhb

    Vendredi 21 août - En vue des prochains matchs amicaux à domicile, salle Pierre de Coubertin, le Mérignac HB, vient de publier le protocole sanitaire pour les joueuses, staff et bien entendu le public. LIRE 
     

    JULIE DAZET :"IL NOUS FAUDRA DE LA RAGE ET DE LA RIGUEUR !"

    Vendredi 21 août - Julie Dazet, arrivée de Dijon, retrouve la région Nouvelle Aquitaine, pour jouer cette saison sous les couleurs du Mérignac HB. Du coup, elle a hérité du brassard de capitaine. Elle nous dit, devant la caméra de Handball Infos 33, comment elle envisage ce rôle avant le second match amical, le premier à domicile, contre Rochechouart ce samedi. 
     

    L'interview de julie dazet

    Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020
     

    1ère défaite en amical

     

    ITW - 1ère partie

    Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020
     

    LE PROGRAMME DE REPRISE DU MHB

    PHILIPPE CARRARA :"LES EXIGENCES DU HAUT NIVEAU QUE NOUS DEVONS AVOIR !"

    (Crédits photo : Mérignac Handball)
    Lundi 20 juillet - Dans un entretien paru ce jour sur le site du Mérignac Handball, le coach de la D1 évoque, entre autres, le recrutement pour son équipe et les changements dans son staff, la préparation estivale, la réception de Brest en ouverture du championnat et ce qu'il attend de ses joueuses. LIRE

    P.Carrara: "Faire grandir notre équipe, jour après jour" - Mérignac HandBall

     

    calendrier de la coupe de france elite

     

    le merignac handball presente son effectif

    (Crédits photo : MHB)
    Lundi 6 Juillet - En dépit d'une première saison dans l'élite très décevante (aucune victoire), l'entraineur du Mérignac Handball Philippe CARRARA a été conservé à son poste. En revanche, l'entraineur des gardiennes, Frédéric BALSSA a fait ses valises pour rejoindre le voisin pessacais où il retrouvera Audrey NGANMOGNE gardienne numéro 2 du MHB. Ironie de l'histoire, la numéro 1 Amandine BALZINC a également quitté Mérignac pour aller jouer sous les couleurs toulonnaises.
    En remplacement, le MHB a fait appel à Hélène FALCON (Toulon) et Léna Le BORGNE (Dijon) pour garder les cages mérignacaises cette saison, épaulées par Wendy OBEIN.
    Ce sont au total 12 joueuses qui n'ont pas renouvelé leur contrat et non des moindres (Daquin, Bruneau, Guillerme, Olivar, Radojevic). 7 joueuses ont décidé de rester, et douze autres sont arrivées. Un mélange d'éléments expérimentés (DAZET, ZAZAI) et de jeunes appelées à progresser. Il y aura le retour appréciable d'Audrey DEROIN, devenue maman, qui a beaucoup manqué la saison dernière. 
    Deux joueuses de l'équipe de Nationale 2 (promue en N1) apparaissent dans cet effectif élargi. Il s'agit de Mélanie JOBARD et Eva DESIRLISTE,  ainsi que les deux transfuges béglaises, Anna LACUEY et Manon TISSEYRE. Elles devront cependant compter sur les blessures pour apparaître sur les feuilles de match.
    Ce groupe ne semble pas plus expérimenté que la saison dernière, mais en revanche, plus compétitif avec les principales recrues évoluant déjà en D1  dans des clubs à plus forte concurrence.
    Difficile de dire aujourd'hui si cet effectif va tenir la route et pouvoir sportivement garder sa place en LFH. Philippe CARRARA, devra se servir de ce maintien, tombé du ciel, pour tenir un discours énergique. Il avait eu des mots durs la saison dernière estimant que certaines de ses joueuses n'avaient pas une 'attitude professionnelle'. D'autant que beaucoup d'observateurs (70% dans notre sondage) ont estimé que le MHB ne méritait pas de rester dans cette division. Du côté de Celles s/Belle, on a d'ailleurs toujours pas digèré cette décision de la LFH. Gageons que le coach mérignacais sera cette fois entendu. Les supporteurs mérignacais, très fidèles, méritent mieux qu'une saison blanche.
    PP
     

    LE NOUVEAU VISAGE DU MERIGNAC HANDBALL

    Vendredi 24 avril - Avec l'arrivée de Marion Lahcene, les dirigeants du Mérignac Handball ont annoncé ce jeudi leur sixème recrue pour la saison 2020-2021. Autant dire que le MHB de la saison prochaine ne ressemblera pas beaucoup à celui de cet exercice. En février, le nouveau directeur sportif Raphael Benedetto expliquait à Handball Infos 33 que Mérignac préparait "une équipe pour monter" ou "pour se maintenir". Le MHB étant assuré de rester en D1, il s'agit donc d'une équipe qui visera le maintien.

    Si de nouveaux recrutements sont toujours possibles, le gros du travail est fait en la matière. Du côté des départs, la liste dévrait être aussi conséquente que celle des arrivées. Pour l'instant, les départs de Victoire Nicolas (au CA Béglais), d'Amandine Balzinc (à Toulon St Cyr), et de Julie Sias (à Chambray Touraine) ont été officialisés. Et bien sûr, Maëva Guillerme a annoncé l'arrêt de sa belle et longue carrière.

    Pour se faire une idée de visage du Mérignac Handball de la saison prochaine, voici la liste des recrues et des prolongations officielles à ce jour.

     

    Recrues

    - Marion Lahcene, pivot, 22 ans, en provenance de Achenheim Truchtersheim Handball (D2)

    - Hélène Falcon, gardienne de but, 26 ans, en provenance deToulon St-Cyr Var Handbal (D1)

    - Sabrina Zazai, ailière droite, 25 ans en provenance de Fehérvár Kézilabda Club (D1 Hongrie)
     
    - Léa Lignières, ailière gauche, 24 ans, en provenance de Nantes Atlantique Handball (D1)
     
    - Léna Le Borgne, gardienne de but, 24 ans, en provenance de JDA Dijon Handball (D1)
     
    - Julie Dazet, demi-centre, 32 ans, en provenance de JDA Dijon Handball (D1)
     
    Prolongations
     
    Audrey Deroin, Stine Svangaard, Emma et Laurie Puleri
     
    Olivier DUMON 
     

    lfh - HELENE FALCON SIGNE AU MHB

     
    Vendredi 17 avril - Après le départ d'Amandine Balzinc pour Toulon, le MHB s'est trouvé une seconde gardienne en l'occurence Hélène Falcon qui évoluait, ironie de l'histoire, au sein du club varois. Elle s'est engagée pour une saison avec une année optionnelle. 
    Hélène Falcon a également évolué du côté de l'OGC Nice Côte d'Azur Handball et Bourg de Péage Drome Handball. Elle sera opérationnelle dès cet été. 
    Le MHB avait également annoncé la venue de Léna Le Borgne en provenance de Dijon pour garder les cages mérignacaises. 
     

    sabrina zazai choisit le mhb pour son retour en france

    Vendredi 10 avril - Ancienne pensionnaire de Besançon et de Toulon Saint-Cyr Var Handball, l'ailière de 25 ans Sabrina Zazai a décidé de quitter le club hongrois de Fehévar KC pour rejoindre le Mérignac Handball la saison prochaine. Elle a signé pour une saison avec une année optionnelle. De retour en France, Sabrina Zazai signe au Mérignac Handball
    Il apparait que le MHB conserverait sa place en LFH sans avoir gagné un match. 
     

    JULIE DAZET SIGNE AU MHB

     Julie Dazet rejoint le Mérignac Handball pour les deux prochaines saisons.
    Formée au poste de demi-centre, la native d’Oloron-Saint-Marie arrive en provenance de la JDA Dijon Handball, club où elle évolue depuis 2018.
    Julie Dazet devrait apporter toute son expérience du haut niveau et son acuité pour permettre au Mérignac Handball de poursuivre sa construction et son développement 
     

    LFH - LENA LE BORGNE S'ENGAGE AVEC LE MHB

    Avant même la fin de la première phase et le début des play-downs, le Mérignac Handball se projète sur la saison prochaine et continue de structurer son effectif pour la saison 2020/2021.

    Ainsi après Julie Dazet, une autre dijonnaise a décidé de tenter l'aventure mérignacaise. Il s'agit de la  gardienne de but, Léna Le Borgne, qui a signé pour les deux prochaines saisons.

    La jeune gardienne de but est passée par l'Equipe de France en 2017.

    DU CHANGEMENT DANS LE STAFF DE MERIGNAC !

    (Crédits photo : Mérignac HB)
    Jeudi 9 juillet - A l'occasion de la reprise ce lundi de ses joueuses de Ligue Butagaz Energie, le Mérignac Handball a présenté sa nouvelle équipe technique. Raphael Benedetto et Philippe Carrara restent respectivement directeur technique et entraineur. Julia Normand est nommée au poste d'entraineure adjointe tout en gardant la responsabilité de l'équipe de Nationale 1 et du centre de pré-formation du club. Le coaching de la réserve sera prioritaire sur sa fonction aux côtés de Philippe Carrara.
    Après le départ à Pessac de Fred Balssa, un nouvel entraineur des gardiennes a été nommé. Il s'agit de Patrick Bos, emblématique gardien des Girondins de Bordeaux de la grande époque. Cette année, il officiait comme coach adjoint pour la Nationale 1 masculine de l'entente Bruges / Lormont. Enfin, Pascal Latournerie, anciennement entraineur adjoint de la D1, prend du recul pour des raisons professionnelles. Il reste, cependant, dans l'équipe technique comme manager Covid-19.

    Olivier DUMON
     

    RADOJEVIC S'EN VA !

    Dimanche 5 juillet - Le Mérignac HB annonce le départ de Dijana RADOJEVIC . Arrivée au Mérignac Handballen 2019, l'internationale Serbe va poursuivre sa carrière en Roumanie.
     

    enola grollier prolonge au mhb

    Mercredi 10 juin - Enola Grollier fera partie de l'effectif du
    Mérignac Handball la saison prochaine en Ligue Butagaz Energie
    Pour sa première saison dans l'élite, la jeune arrière de 21 ans a disputé 19 rencontres et inscrit 33 buts
     

    lfh - MARION LAHCENE S'ENGAGE AVEC LE MHB

     

    le communiqué du MHB

     

    la lfh s'ARRETE SANS CHAMPION ET SANS DESCENTE !

     Aucun titre de champion ne sera attribué, Mérignac Handball ne descendra pas en D2. Telles sont les décisions prises par la Ligue Féminine de Handball après l'arrêt du championnat Elite suite à l'épidémie du Covid 19 
    Voici le communiqué de la Ligue - LIRE 
     

    OFFICIEL - LE MERIGNAC HB MAINTENU EN LFH

    Samedi 11 avril - Le bureau directeur de la FF Handball a adopté le schéma de compétition pour la saison 2020/2021.
    - Passage de 12 à 14 clubs (phase régulière de 26 journées, finale aller/retour entre les 2 premiers pour le titre de Champion de France).
    - Accession des 2 premiers de D2F VAP de la saison 2019/2020 en Ligue Butagaz Energie
    - Maintien du dernier club de la phase régulière de la saison 2019/2020 en Ligue Butagaz Energie. En conséquence, et en attendant la poursuite ou non de la saison, le Mérignac HB se maintient sans avoir gagné un match.
     
     
     

    LFH - la nantaise lea lignieres signe au mhb

    Dans cette période inédite et compliquée, le Mérignac Handball, pas certain encore de conserver sa place en LFH, a annoncé la recrutement de Léa Lignières, Capitaine du Nantes Atlantique Handball,  pour une saison avec une année supplémentaire en option.
     
    Formée en Loire-Atlantique dans son club de cœur, la jeune ailière de 24 ans y aura gravit tous les échelons, des équipes jeunes à l'équipe professionnelle, en passant par le Centre de Formation.
     
    Ambitieux et orienté sur son avenir, le MHB estime qu'il pourra compter sur le leadership et l'expérience du haut niveau de Léa pour poursuivre son développement et son apprentissage dans l'élite.
     
     
     

    audrey deroin rempile

    Audrey Deroin,  double vice-championne du monde (2009 & 2011), sélectionnée à 112 reprises sous le maillot de l'Equipe de France, vient de renouveler son contrat au Mérignac HB pour une saison avec une année optionnelle. Meilleure buteuse de D2, elle avait participé activement à la montée en LFH. Enceinte, elle n'a pas participé à la première phase du championnat. Elle avait promis de revenir pour les play-downs. Si c'est le cas, elle sera un atout supplémentaire pour le maintien en LFH. Sans elle, les Mérignacaises occupent la dernière place du classement avec aucune victoire à leur actif en 18 rencontres. 
     

    STINE SVANGARD PROLONGE AU Mérignac hb

    La demi-centre Danoise, Stine Svangard, arrivée en 2019 en provenance du HAC Handball, poursuit l'aventure au sein du club mérignacais et a décidé de prolonger son contrat jusqu'en 2021.

    La vice-capitaine du Mérignac Handball figure parmi le Top5 des meilleures buteuses de Ligue Butagaz Energie.

    LES SOEURS PULERI PROLONGENT

    (Crédits photo : MHB)
    Emma et Laurie Pulerie ont décidé de prolonger leur contrat de deux ans au Mérignac HB à la grande satisfaction du président délégué Pascal Morganti.