HANDBALL INFOS 33
LE MEILLEUR DU HANDBALL FEMININ GIRONDIN

COVID 19 - LA GIRONDE COUPEE EN DEUX

Jeudi 8 octobre - Lors de son point hebdomadaire, le Ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué, ce jeudi, qu'il y avait du mieux à Bordeaux mais "Il n’y aura pas de bascule vers un stade moins élevé. Il faut avoir suffisamment de recul." a déclaré le ministre.
La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, a donc, lors de son point presse ce vendredi, décidé de prendre des mesures à deux niveaux. Mesures annoncées aux maires la veille d'ou les informations transmises rapidement par la maire de Parempuyre,  Béatrice de François, ce que Handball Infos 33 vous révèlait ce jeudi soir.  
Elle a donc annoncé la réouverture des salles uniquement pour les mineurs dans la Métropole bordelaise (28 communes sont concernées) à partir de ce dimanche. En revanche, pour le reste du département, les salles vont réouvrir pour toutes les catégories, mineurs et séniors. 
Si on peut considérer que c'est un assouplissement accueilli avec soulagement pour les clubs hors métropole, cela reste un casse-tête pour la continuité des calendriers, puisqu'il est encore interdit, pour les Séniors, de jouer dans la métropole. 

PP
 

la prefecture MAINTIENt SON ARRETE DE fermeture des gymnases, le COMITé ne renonce pas !

Lundi 28 septembre - La Préfecture de Gironde a confirmé la fermeture des gymnases et salles de sport durant quinze jours dans le département, et n'autorise pas pour le moment les mineurs à reprendre l'activité comme le préconisait le Ministère chargé des Sports. Décisions très contestées par les clubs.
Le Comité de Gironde prend acte mais ne renonce pas à faire changer d'avis la Préfète Fabienne Buccio. Il a fait appel au Comité National Olympique et Sportif de la Gironde.  
Etienne Mérop, Président du handball départemental, s'est expliqué sur un post Facebook : La Préfète de Gironde a précisé les mesures DE RENFORCEMENT CONTRE LA LUTTE DE LA COVID, mesures à appliquer à partir du Samedi 26 septembre 2020 inclus et pendant une période de 15 jours.
Nous avons pleinement conscience de la situation sanitaire de notre département. En conséquence, nous avons appliqués tous les protocoles, gestes barrières et autres dispositifs nécessaires au bon déroulement sanitaire de notre activité. La FFHB, le Territoire, le Comité ont élaboré un Protocole pour permettre la pratique de notre sport. Ce protocole a été validé par les instances au plus haut niveau.
Alors pour autant devions nous être écartés de toute concertation préalable aux mesures prises ?
Le comité de Gironde s’associe pleinement au mécontentement général face à cette décision qui entraine une rupture complète de la pratique du Handball.
Au niveau Sportif, Educatif, sociale et économique nous soutenons et soutiendrons nos clubs face à cette épreuve.
Cet après-midi même, je participe à une réunion organisée par le CDOS regroupant l'ensemble des Comités de Gironde pour mener une action commune auprès de la préfecture de la Gironde."

MESSAGE DU COMITE EN DIRECTION DE LA PREFECTURE 
 
"Madame la Préfète de La Gironde, Le Comité de Gironde de Handball vous demande de prendre en considération tout le travail effectué depuis des mois par nos bénévoles et nos salariés qui ont su relancer notre activité après des mois de confinement.
Nous sommes à votre écoute et prêts à faire de nouvelles propositions et aller encore plus loin dans l’application de mesures supplémentaires et restrictives.
Le sport en général, le handball en particulier reste une réponse incontournable à la COVID-19. Nous voulons et devons jouer. Les 13500 adhérents que compte le Comité de Gironde de Handball ont besoin de jouer."
Etienne MEROP
Président du Comité de Gironde de Handball
 
TRISTE CONSTAT AU COURS DE LA REUNION AVEC LE CNOSF 
 
La réunion avec le CNOSF s'est donc tenue. Conclusion, un rendez-vous a été demandé à la Préfecture comme l'a expliqué dans un communiqué Etienne Merop : 
"A l’initiative de Patrick Hude, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS), plusieurs représentants des différents comités de Gironde ont pu exprimer leurs inquiétudes concernant la situation COVID-19. Le constat est que la situation actuelle est catastrophique pour l’ensemble du sport Girondin. Les mesures du dernier Arrêté Préfectoral concernant la fermeture des salles entre autres est incompréhensible. Le sentiment de ne pas avoir été entendus, d’être ignorés domine largement les débats.
Nous allons demander rendez-vous auprès des Services de la Préfète de la Gironde pour demander la réouverture des salles, l’autorisation d’utilisation des vestiaires et le libre accès aux installations sportives sous couvert des différents protocoles sanitaires de chaque Fédération Sportive. Je ne vais pas revenir sur les incohérences et dysfonctionnements constatés, en ce qui me concerne, je ferai partie de la délégation et défendrai notre position."
 
Dans la journée plusieurs communes comme Bordeaux, Carbon Blanc, Parempuyre, ont confirmé que les gymnases étaient bien fermés et le resteraient même aux mineurs jusqu'au 12 octobre. 
 
PP
 

COVID 19 - UNE SITUATION UBUESQUE - LES CLUBS GIRONDINS SE REVOLTENT !

Samedi 26 septembre - Via un communiqué publié cet après midi et intitulé 'La reprise continue (sic)', la Fédération Française de Handball a emboité le pas du Ministère chargé des Sports qui a publié des directives autorisant les mineurs à s'entrainer dans toutes les zones. Directives qui ne sont pas en adéquation avec celles du Ministère de la Santé. 
"A la suite des déclarations du Ministre de la Santé ce mercredi 23 septembre et suite aux différentes réunions que se sont tenues depuis, nous vous informons, qu’à partir de lundi 28 septembre 2020 et quelle que soit la zone en France, les gymnases restent ouverts aux mineurs. 

Ainsi, toutes les activités des clubs de handball associées aux catégories d’âges de moins de 18 ans peuvent se poursuivre : on joue, on s’entraîne, on se divertit, la reprise continue !

Les adultes de plus de 18 ans ne pourront quant à eux plus accéder aux gymnases à partir de ce même lundi dans les zones d’alerte renforcée et zone d’alerte maximum, mais pourront poursuivre leur entraînement physique en extérieur.
Retrouvez la carte des différentes zones ici
La FFHandball reste attentive à l’évolution des mesures gouvernementales et ne manquera pas de vous tenir informé des possibles nouvelles directives à venir.
NB : suite aux nombreuses demandes, il est rappelé que, concernant les championnats nationaux, la durée de la mi-temps peut passer de 10 à 15 minutes sur proposition du club recevant (s’il le juge utile). "
 
Une décision de la FFHB qui a laissé pantois les clubs girondins à qui on avait annoncé la fermeture des gymnases et des salles à partir de vendredi soir. Annonce entérinée par le Comité de Gironde. De surcroit comment les jeunes vont-ils être encadrés puisque les adultes ont l'interdiction d'entrer dans les salles si on prend les directives à la lettre ? 
 
Face à cette situation ubuesque et aberrante, ce samedi après midi, plusieurs dirigeants de clubs ont souhaité que la Ligue et le Comité de Gironde prennent le dossier à bras le corps afin de demander des explications à la Préfète Fabienne Buccio.
Du coup, certains d'entre eux ont pris les devants comme l'US Mios Biganos Handball qui a adressé une lettre aux instances régionales et départementales. "Un mouvement entre tous les clubs girondins est en train de se créer pour essayer de remettre en cause l’interdiction des gymnases aux licenciés du Handball" a annoncé le tout nouveau président miossais Yann Mayonnade.  
Tard dans la soirée de ce samedi, Etienne Merop, Président du Comité de Gironde - (NDLR - première annonce officielle d'ailleurs de son élection) - s'est réjouit du communiqué de la Fédération : 
"Cette information est une excellente nouvelle.
Par contre j'attire votre attention qu'il est préférable d'attendre le communiqué de la part de la Préfète de la Gironde pour confirmation.
Je reste très optimiste mais depuis le début de cette Pandémie, un grand nombre de rebondissements ont eu lieu.
Pour ma part, je vais continuer ma démarche avec le CDOS et faire des propositions pour que l'activité "+ de 18 ans" puisse recommencer sans attendre."
 
 Bref, c'est l'incompréhension, et l'aberration la plus totale. Le flou artistique d'autant que la Ligue, selon le club d'Artigues, impose aux clubs de jouer leurs matchs à l'extérieur. 
Il faut que cela cesse... ou les gymnases restent fermés durant quinze jours, ou les gymnases restent ouverts, il en va de la crédibilité de notre sport. 
 
PP
 
 
 
 
 

le post facebook de la maire de parempuyre

 

NOUVELLE AQUITAINE - LES REPORTS DE MATCHS SONT AUTORISES mais si possible on joue !

Mardi 29 septembre - La Ligue Nouvelle Aquitaine vient de publier un nouveau communiqué pour demander aux clubs régionaux, si possible, de ne pas reporter leurs matchs. 
 
 

LA LIGUE COMPREND LA COLERE DES CLUBS GIRONDINS

Lundi 28 septembre - Didier Bizord, président de la Ligue d'Aquitaine, apporte son soutien aux clubs girondins en publiant un communiqué ce lundi après midi.  
 
 

#TUE PAS MON CLUB - LE PLAIDOYER DE LOïc CAMBEROU

Dimanche 27 septembre - Sous le hashtag #tuepasmonclub, Loïc Cambérou, entraineur au club d'Arcachon La Teste s'est lancé ce dimanche dans un vibrant plaidoyer  pour exprimer la colère, l' incompréhension grandissante du mouvement sportif et des associations, après les décisions gouvernementales de fermer les gymnases durant quinze jours dans le département. VOIR 
 

LA LETTRE DE L'US MIOS BIGANOS HANDBALL

 

les directives du ministere chargé des sports

 

REPRISE DE TOUS LES HANDBALLS

Mercredi 24 juin - La Fédération Française de Handball a validé ce mercredi soir la reprise des activités handballistiques en salle et en extérieur, en respectant toutefois les règles sanitaires.
 
 
 

N1-N2 : MOINS DE DESCENTES LA SAISON PROCHAINE ?

Lundi 1er juinCette saison, après l'arrêt des championnats, le nombre de montées en N1 et N2 a été augmenté et celui des descentes diminué. Pour la saison prochaine, le règlement de ces compétitions impose une forte augmentation du nombre total de relégations et une importante diminution des accessions. Les représentants des équipes de N1, lors d'une vidéoréunion lundi, ont fait savoir à Pascal Baude, président de la commission fédérale d’organisation des compétitions (COC), qu'ils aimeraient que ces chiffres soient revus.
Hier, Pascal Baude a proposé aux membres de la COC une réponse à cette demande. Il s'agirait, selon Patrick Aubin, membre de COC, de « partager sur deux ans les descentes » pour retrouver une N1 à 48 équipes, contre 54 actuellement, en 2022-2023 au lieu de la saison 2021-2022. Baiser le nombre de descentes de N1 en N2 amènerait une baisse des relégations de N2 en N3 et, par effet domino, impacterait à la baisse les descentes dans les autres divisions régionales. Nul doute que la validation (ou pas) de cette aménagement des règlements va être suivi à la loupe par de nombreux clubs.
 
OD
 

N1/N2 - LA NOUVELLE DONNE

Mercredi 27 mai - Tout n'est pas encore acté. Mais la fédération française de handball a déjà validé quelques changements forts dans l'organisation des compétitions de N1F et N2F. Les garçons sont aussi concernés. L'idée est de pouvoir s'adapter aux implications d'une recrudescence du Covid-19 au(x) moment(s) où ça arriverait. Pour cela, la ligne directrice est de travailler sur des championnats en deux phases. Les poules de 12 équipes vont être coupées en deux demi-poules de 6 formations.

Cela débouche sur une première phase de 10 journées par demi-poule avec une date de début de championnat à déterminer en fonction de l'évolution de l'épidémie. Dans le meilleur des cas, les équipes de la première demi-poule rencontreront les 6 autres formations dans une seconde phase. Évidemment, si les championnats ne reprenaient qu'en janvier, il n'y aurait qu'une seule phase.

Un règlement spécifique pour la N1

Selon ce principe général, 9 poules de 6 équipes seront constituées en N1. Il était prévu initialement 4 poules de 14 équipes ce qui explique ce nombre impaire. Cette décision implique qu'il y aura un règlement spécifique pour une éventuelle seconde phase a indiqué à Handball Infos 33 Patrick Aubin, le président de la commission d'organisation des compétitions de la ligue de Nouvelle-Aquitaine. En Gironde, le réserve de Mérignac, Mios Biganos et Pessac sont concernées. De nouvelles décisions, qui affineront ce nouveau règlement fédéral, doivent être entérinées en fin de semaine.

Pour la Nationale 2, on repart sur 8 poules de 12, ce qui signifie 16 demi-poules de 6 équipes avec une éventuelle seconde phase se déroulant comme indiqué ci-dessus. Cinq formations girondines disputeront ce championnat : Blanquefort, Eysines, Floirac Cenon, Lège Cap-Ferret, Saint-Loubès.

Patrick Aubin défend l'application de ce nouveau modèle de compétition en Nouvelle-Aquitaine. La Nationale 3 et ses 16 équipes (dont la réserve de Pessac et le SAG Cestas) ne sont pas concernées. On reste sur deux poules de 8 dans une première phase avec des playoffs / playdowns dans une éventuelle seconde phase. Par contre, le championnat en demi-poules de 6 s'appliquerait à la Prénationale et l'Excellence régionale. La décision finale sera prise par la conseil d'administration de la ligue le 6 juin.


Olivier DUMON
 

DECONFINEMENT - COMMUNICATION DES FEDERATIONS DE SPORTS COLLECTIFS

Jeudi 21 mai - Les Fédérations de sports collectifs se sont réunis dernièrement pour évoquer la situation de crise sanitaire et le déconfinement. La FFHB a publié dans la foulée un communiqué. 
"Conformément aux recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique, « les activités collectives ne pouvant pas respecter une distance physique suffisante, les activités de contact et les activités aquatiques pouvant générer des aérosols ne devraient pas être autorisées à la reprise dans un premier temps ».
Ainsi, le HCSP ne recommande pas la reprise des sports collectifs dans la première phase du déconfinement ; il déconseille l’ouverture des vestiaires sportifs collectifs, lieux potentiels de contamination.
Cette règlementation, applicable depuis le 13 mai, a pour conséquence directe que les sports collectifs et sports de combat ne participent pas à cette première du déconfinement dans leurs formes de pratiques traditionnelles.
Depuis le 8 mai, les fédérations de sports collectifs se sont réunies afin d’amener une contribution concrète, en particulier sur l’accueil de pratiquants dans les clubs, des jeunes en milieu scolaire puis pendant les vacances estivales.
Des protocoles de reprise ont été élaborés ; ils sont adaptés aux contraintes de la phase 1 de déconfinement ; ils viendront compléter un guide, édité très rapidement par le ministère des sports, qui reprendra l’ensemble des préconisations médicales et sanitaires à destination des clubs qui souhaitent immédiatement proposer des activités ; celles-ci, interdisant le contact mais autorisant le ballon (ou équivalent), seront encore éloignées de nos pratiques compétitives traditionnelles mais ce sera un premier pas important pour une reprise de nos associations.
Le retour à des activités adaptées permettrait ainsi de lutter contre une pratique « sauvage » de nos disciplines. Nous pouvons en effet nous mobiliser pour apporter progressivement de la pratiques sur tous les territoires, y compris les quartiers ville et zones rurales dans un cadre sécurisé.
Nos fédérations réunies ont proposé un programme responsable et éducatif avec la création d'un médiateur ou manager COVID dans nos clubs ; ces référents veilleront à l'application des gestes barrière pour assurer le respect des règles sanitaires lors de la pratique et pour former des jeunes au respect et au contrôle de ces gestes barrière.
Nous allons être également mobilisés, avec le Ministère des Sports et au regard de l’évolution des directives du Ministère de la Santé, et préparer les phases ultérieures du déconfinement, dans une perspective d’un retour à une situation normale, nous l’espérons tous le plus tôt possible.
Sur ce dernier point, il reste encore beaucoup d’engagement de nous tous, ce message se veut positif, il est le résultat d’une mobilisation de l’ensemble des fédérations des sports collectifs ces tous derniers jours. »

covid 19 - LES CHAMPIONNATS DEJà COMPROMIS ?

Mercredi 23 septembre - Le Ministre de la Santé Olivier Véran a placé la Gironde en alerte (renforcée ?) - certains médias divergent sur la localisation de l'alerte - après la recrudescence des cas de Covid 19 à Bordeaux, dans la Métropole et dans l'ensemble du département. Ce qui impose de nouvelles mesures dont une préjudiciable pour la continuité de notre sport favori. Il s'agit de la fermeture des salles de sport et des gymnases : "ce sont des espaces confinés où le port du masque est impossible ou à minima complexe" a déclaré le Ministre de la Santé Olivier Véran.
La préfète Fabienne Buccio devrait publier les nouveaux arrêtés dans les prochaines heures. 
Il est donc fort probable que les championnats de handball soient interrompus juste après ce week-end de reprise. On voit mal des salles fermées dans la Métropole et pas dans le reste du département. 
Le club de Coutras a annoncé ce jeudi que son match, samedi, à Castillon se jouerait à huis clos. 
 
PP
 

COVID 19 - NOUVELLES MESURES POUR LA GIRONDE

Lundi 14 septembre - Sur le plan sportif, la préfète du département, Fabienne Buccio, en concertation avec la Métropole de Bordeaux, la mairie et tous les services sanitaires (ARS, Chu de Bordeaux) a décidé d'abaisser la jauge de 5000 à 1000 personnes. Décision pour les grands stades mais quid des gymnases et autres salles.
Tous les maires de la Gironde ont rencontré la préfète juste après la conférence de presse. Peut-être qu'ils décideront de mesures individuelles dans les salles telles que le huis clos.
En tous les cas, Le port du masque reste obligatoire à l'approche des établissements sportifs (50 m maintenant), et à l'intérieur évidemment. Tous les vestiaires seront fermés sauf exception ( sans doute pour les matchs).
Il y a interdiction de rassemblement de plus de dix personnes sur la voie publique dorénavant. Pas de consommation debout dans les bars, à priori les buvettes seront interdites. Affaire à suivre. 
 

le debut de saison s'ANNONCE CHAOTIQUE !

Mercredi 2 septembre - En raison de la situation sanitaire, la préparation de la nouvelle saison s'avère très compliquée. La Gironde est en zone rouge. Le virus circulant plus vigoureusement.
Les Mérignacaises ont vu leurs deux prochains matchs amicaux annulés contre le ROC ASSJ HB 87, et face à Celles-sur-Belles. Auparavant, elles n'avaient pu jouer un tournoi prévu à Bilbao. Ce qui reste préjudiciable à 7 jours de recevoir Brest pour la première journée de la LFH, le mercredi 9 septembre. La billetterie a été ouverte, mais on ne sait toujours pas si le match se jouera avec du public ou à huis clos, salle Jean Dauguet à Bordeaux. Fort heureusement, les joueuses mérignacaises de LFH sont obligatoirement testées. Ce qui n'est pas le cas au niveau amateur. Ce qui pose problème d'ailleurs au MHB, si une joueuse de la N1 est appelée à rejoindre l'équipe une. 
En D2, les Bèglaises sont au même tarif. Pas de match à Pessac ce mercredi, ni dimanche face à la Roche s/Yon. Celui face à Bergerac vendredi reste pour le moment programmé. Mais là encore la préparation est tronquée. Le CA Bèglais a également décidé d'annuler son assemblée générale, la remplaçant par un conseil d'administration exceptionnel courant septembre. 
En N1, et N2, la situation est très aléatoire selon les secteurs. A Lège Cap-Ferret, les matchs amicaux à domicile ont été supprimés, et le club a décidé de repousser le début des entrainements pour les plus jeunes au 19 septembre suite à un arrêté municipal. 
A Andernos, des mesures drastiques sont imposées par la mairie jusqu'au 12 septembre. Dès le 13, les tribunes seront rouvertes, mais les règles sanitaires resteront très strictes avec port du masque obligatoire à l'intérieur de la salle. 
A Bordeaux, les Girondins ont décidé également de repousser les entrainements. Une ultime réunion avec la mairie a confirmé ce mercredi la reprise dès le lundi 7 septembre. C'est un moindre mal. 
Reste que la situation n'est pas la même aux quatres coins du département, les entrainements ont repris par exemple à Paillet, Saint André de Cubzac, etc... mais force est de constater que le début de saison s'annonce particulièrement chaotique, d'autant que le virus, selon certains spécialistes, pourrait reprendre de la vigueur en octobre. 
 
PP
 
 

un guide sanitaire pour la lfh

Vendredi 28 août -  la Ligue féminine de handball (LFH) et la Ligue Nationale de Handball (LNH), ont travaillé avec l'ensemble des acteurs du handball et les commissions médicales pour établir un protocole sanitaire précis avant la reprise des championnats. La Ligue Butagaz Énergie gérée par la LFH reprendra ce mercredi 9 septembre. LIRE

 

le guide des reprises - TOME 2

Vendredi 21 août - La FF de Handball a réajusté son guide des reprises l'éditant sur son site internet, après avoir rappelé les mesures sanitaires. "Dans la période d’incertitude que connait notre pays face à la crise du Covid-19, il convient de rester attentif aux évolutions de la crise et, en permanence, à l’écoute des directives de l’État.

Ainsi, toute activité mise en œuvre doit respecter un protocole sanitaire qui repose sur la doctrine élaborée par les autorités sanitaires du pays avec comme principes :
- Le maintien de la distanciation physique
- L’application des gestes barrières
- La limitation du brassage des publics
- Le nettoyage et désinfection des locaux et des matériels
- L’information, communication, formation des publics, pratiquants, encadrants, dirigeants
Afin de permettre une reprise de l'activité handball conforme aux préconisations sanitaires, la Direction Technique Nationale en collaboration avec les commissions médicale et juridique a travaillé à la rédaction d'un guide pratique à l'attention de ses structures. "

 
 
 

championnats regionaux - LA GIRONDE REGARDE AU SUD

Jeudi 25 juin - Elles étaient attendues, les poules des compétitions régionales séniors sont connues. La ligue de Nouvelle-Aquitaine a mis en ligne ce mercredi leurs compositions pour la saison prochaine.

En Nationale 3, deux poules géographiques de huit équipes sont créées. A l’issue des matchs aller-retour, les quatre premières seront qualifiées pour les playoffs. Les quatre dernières disputeront les playdowns. La réserve de Pessac et Cestas (toutes deux promues) figurent dans la sudiste poule A avec le Stade Montois (ex-N2), la réserve de Bergerac (2e de N3 cette saison), Marmande (11e de N3), Tyrosse (promue), Ossau (promue) et la réserve de Cote basque (12e de N3).

Prénationale : très relevée au sud

En Prénationale, là aussi la logique géographique nord/sud a prévalu. Les six équipes de Gironde sont placées dans la très relevée poule A avec les cinq formations des Pyrénées-Atlantiques et Agen. Pour faire face a une toujours possible reprise de l'épidémie de Covid-19, la ligue a scindé le championnat en deux en créant des demi-poules de six équipes. Ces six équipes s'affronteront durant la première partie de saison. Elles joueront contre les six autres formations, si l'évolution de la pandémie le permet, lors de la seconde partie de saison.

Bruges et le promu Saint-Médard en Jalles se retrouvent dans la demi-poule A1 avec Asson, Lucq de Béarn, la réserve de Gan et Agen. Dans la A2, les promus Libourne et Girondins de Bordeaux, ainsi que les réserves de Lège et du CA Béglais, sont avec Anglet-Biarritz et Nafarroa.

La Gironde dans toutes les poules d'Excellence

En Excellence régionale, les sept équipes girondines sont placées dans les trois poules de cette division. C'est une nouveauté par rapport à cette année car les formations du département étaient rassemblées dans deux poules seulement. Là aussi, il y a des demi-poules. Médoc se retrouve avec les réserves de Mios (promue) et Blanquefort dans la poule A, certainement la plus difficile car comprenant les cinq équipes des Pyrénées-Atlantiques.

Dans la poule B, Artigues et l'équipe 3 de Mérignac seront opposées à des formations du Poitou-Charente à leur portée. Enfin, dans la poule C, Carbon Blanc et le promu Léognan se frotteront à des adversaires venant des deux Charente, de Dordogne et surtout de Haute-Vienne. Toutes les équipes girondines se retrouvent ensemble dans les demi-poules, ce qui promet de nombreux derbies en première partie de saison.


Olivier DUMON
 
 
 
 

N1-N2-U17 : LES POULES CONNUES MARDI OU MERCREDI !

Vendredi 29 mai - La publication des poules est toujours un moment attendu. Elle lance, d'une certaine façon, la saison à venir. La fédération française de handball communiquera les compositions des poules de Nationale 1, Nationale 2 et moins de 17 ans (U17) « mardi ou mercredi » a déclaré à Handball Infos 33 Patrick Aubin. En tant que membre de la commission fédérale d'organisation des compétitions, il a participé hier à une réunion de finalisation des poules.

Cette année, ce jeu de Meccano a une saveur particulière car il accompagne la réforme du modèle de championnat avec des compétitions qui débuteront toutes par des poules de 6 équipes. Une décision prise pour pouvoir s'adapter aux évolutions de la pandémie de Codiv-19. Pour cette nouvelle saison, la N1 sera découpée en 9 poules « géographiques », selon Patrick Aubin. « Répartir équitablement les équipes réserves » ou limiter à 3 le nombre d'accédant par poule font partie des critères pris en compte pour ce travail de d'horloger.

De « Côte basque à Rennes »

A l'issue de cette première phase, les équipes arrivées à la première et à la deuxième place joueront les playoffs. Ce qui fera 3 poules de 6. Les deux montées en D2 se joueront entre le premier de ces trois poules. Les équipes classées entre la 3e et la 6e place joueront les playdowns. Sur ces deux phases, les formations de Nouvelle-Aquitaine se situeront dans un secteur géographiques allant de « Côte basque à Rennes ». La réserve de Mérignac, Mios Biganos et Pessac sont concernées.

Pour la N2, 16 demi-poules de 6 équipes issues des 8 poules de 12 débuteront le championnat . Si l'épidémie le permet, la seconde phase verra les équipes de la première demi-poule affronter celles de la seconde demi-poule. Les 14 équipes de Nouvelle-Aquitaine (dont Blanquefort, Eysines, Floirac Cenon, Lège et Saint-Loubès) sont réparties dans 3 demi-poules issues de 2 poules de 12. Dans l'une, on retrouvera 9 formations de Nouvelle-Aquitaine et 3 de l’ancienne ligue de Midi-Pyrénées. Dans l'autre, il y aura 5 équipes néo-aquitaines qui seront ensemble lors de la première phase.

Enfin, le nouveau championnat de France des moins de 17 ans repartira sur les bases du défunt championnat des moins de 18 ans. Une première phase en poule de 6 sera suivie d'une seconde phase, toujours avec des poules de 6, rassemblant les meilleures formations dans le niveau haut. Les autres évoluant en challenge de France. Les trois équipes girondines (Bègles, Lège, Saint-Loubès) devraient pouvoir envisager quelques beaux duels et un déplacement en Midi-Pyrénées.

Olivier DUMON
 

PROCEDURES POUR L'OBTENTION DE LA PROCHAINE LICENCE

Vendredi 29 mai - La Fédération Française de Handball vient de publier un mémo dans le cadre de l'obtention de la prochaine licence 2020/2021. 
 
 

DECONFINEMENT - PHASE 2

Jeudi 28 mai - Le premier ministre a annoncé cet après midi qu'à partir du 2 juin, les gymnases et salles de sport allaient ouvrir de nouveau dans les zones vertes comme la Nouvelle Aquitaine, tout en respectant les règles sanitaires.
Les sports collectifs et de contact restent pour le moment interdits jusqu'au 22 juin, mais les pros peuvent reprendre l'entrainement en respectant les règles sanitaires dès le 2 juin.
 

COVID 19 - PRATIQUE ALTERNATIVE DU HANDBALL !

Lundi 25 mai - En complément des guides de reprise de l’activité sportive produits par le ministère des Sports pour la période du 11 mai au 2 juin, un guide est consacré aux sports dont la reprise est différée. Pour les sports de contact, de combat, de salle et collectifs, donc pour le handball, les fédérations délégataires et agréées concernées ont recensé des pratiques alternatives à destination des sportifs, des éducateurs, des clubs et des associations. Le Directeur Technique National, Philippe Bana a participé à ces travaux. Il détaille le protocole de reprise des handballs.
🎙 Philippe Bana : " Nous avons mis en avant les activités nouvelles de la fédération, sans contact, nos différents handballs. Nous allons fabriquer les guides précis des cinq activités possibles, à date : Handfit, Hand A4, Baby hand, Beach Handball et Hand fauteuil."

 
 
 
 

LA FEDERATION DEMENT LES RUMEURS D'UNE REPRISE EN JANVIER

Dimanche 17 mai - En début de semaine, une rumeur a couru que La Commission médicale de la Fédération Française de Handball aurait émis un avis concernant la reprise des Championnats en janvier (Lire). La FFHB a démenti ce dimanche dans un communiqué. 
 

DECONFINEMENT - LA REPRISE DU SPORT REGLEMENTée

Lundi 11 mai - La Fédération Française de Handball a mis en ligne une vidéo rappelant les consignes de reprise des activités sportives, à l'occasion du déconfinement,  alors que le Covid 19 reste toujours présent dans l'hexagone. VOIR 

DECONFINEMENT - LES CONSIGNES DE LA FEDERATION

Mercredi 6 mai - La Fédération Française de Handball a livré ses consignes à quelques jours du déconfinement, rappelant que la pratique du handball était toujours interdite. 
 
 

LA GIRONDE SE FOURNIT A ACHENHEIM !

Mardi 4 mai - Les joueuses d'Achenheim Truchtersheim Handball (ATH) semblent plaire aux grosses écuries girondines. Le CA Bèglais a annoncé le recrutement de Sarah Muller. Cette jeune pivot de 22 ans est originaire de Truchtersheim et a toujours joué à l'ATH. Elle y a connu des sélections en équipe de France cadettes et jeunes ainsi que le haut niveau. Cette saison, elle a disputé six rencontres en N1 avec la réserve (36 buts) et onze en D2 (1 but). Pour l’anecdote, Sarah Muller a participé au dernier match de la saison, en Alsace, face au CA Béglais dans les playdowns de D2 (victoire des Girondines 27 à 24).

Parmi ses coéquipières, sur cette même feuille de match, on retrouvait Marion Lahcene. Elle aussi, pivot âgée de 22 ans. Elle aussi sélectionnée en équipe de France dans les jeunes catégories et elle aussi recrutée ces derniers jours par un club Girondin. Il s'agit du Mérignac Handball où elle rejoint le groupe de D1. Elle y retrouvera l'expérimentée gardienne Wendy Obein, une ancienne internationale française (6 sélections), arrivée à Mérignac la saison dernière en provenance de... l'Achenheim Truchtersheim Handball.
Olivier DUMON 
 

nouvelle saison

Dimanche 3 mai - La première phase du déconfinement est donc prévue le 11 mai si, nous l'espèrons toutes et tous, les indicateurs sanitaires restent au vert.
Handball Infos 33 va profiter de cette date pour tourner la page de la saison 2019/2020 tristement inachevée.
Toutes les pages du site internet de la précédente saison ont rejoint la section ARCHIVES (dans le déroulant de la Une - voir photo), et vous verrez apparaitre les nouvelles pages nationales, régionales en vue de la prochaine saison puisque nous connaissons pour le moment les équipes qui montent en catégorie supérieure.
Ensuite ce seront au tour des pages girondines quand on saura quelles équipes montent ou descendent. Et puis au fur et à mesure, ces pages prendront forme dès que nous connaitrons les effectifs, les mouvements dans les équipes, et les calendriers.
C'est pour cette raison que nous demandons aux responsables des équipes féminines séniors de nous tenir au courant des mouvements au sein de leur effectif via la messagerie Facebook, via le mail handballinfos33@free.fr
En attendant notre compte instagram vient d'accueillir son 694ème abonné... N'hésitez pas à nous rejoindre.
Handball Infos 33 reste plus que jamais le site du handball féminin girondin.
 
PASCAL PIEROZZI et OLIVIER DUMON 
 
Copyright - Handball Infos 33 - Avril 2020
 

reportage - LES IMAGES D'UNE MELODIE INACHEVEE

Handball Infos 33, avant l'arrêt prématuré de la saison, a parcouru avec sa caméra les parquets nationaux, régionaux et départementaux. Voici, en quelques images, le récit d'une mélodie girondine inachevée. Images réalisées par Pascal Pierozzi et Olivier Dumon.
Musique (Libre de droits)
Titre: Poison Auteur: Ona Source: https://www.youtube.com/channel/UCnnBCffappJ4k2zjnRjLt_w Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr Téléchargement (6MB): https://​auboutdufil.​com/?​id=559
Titre: Chill Trap Auteur: Aries Beats Source: https://www.youtube.com/aries4rce Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ Téléchargement (10MB): https://auboutdufil.com/?id=558 Titre: Helios Auteur: Romos Source: https://soundcloud.com/romiila Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr Téléchargement (8MB): https://​auboutdufil.​com/?​id=513
Titre: Summer Spliffs Auteur: Broke For Free Source: http://brokeforfree.bandcamp.com/ Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr Téléchargement (9MB): https://​auboutdufil.​com/?​id=495
Titre: Les Restes De Niourk Auteur: Mel P Source: https://www.facebook.com/pages/Mel-P/47495839339 Licence: http://artlibre.org/ Téléchargement (4MB): https://​auboutdufil.​com/?​id=340
Titre: Four Inches Auteur: Duis Source: http://www.edmartravassos.blogspot.com/ Licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/deed.fr Téléchargement (4MB): https://auboutdufil.com/?id=430
 

LA VALSE DES ENTRAINEURS

(Crédits photo - Philac) 
Dimanche 19 avril - Beaucoup de mouvements d'entraineurs en vue de la saison prochaine. Sur le plan régional, Pierrick Richard, qui a permis à Cestas d'accèder à la N3, ne sera plus à la tête du SAGC, ni son complice Damien Rodriguez. 
A Cestas, Thomas Le Brun ne dirigera plus les manettes de l'équipe 2 qui a réussi une belle saison en Excellence départementale. 
Après avoir repris le CA Bèglais en Pré Nationale, suite au départ précipité d'Audrey Ardeven et de plusieurs joueuses, Marc Benharoun, qui hésitait à continuer,  s'est vu, selon nos informations, signifier par la direction du CAB qu'il n'allait plus entrainer cette équipe avant de lui proposer les rènes d'une jeune formation masculine. Marc Benharoun a refusé. N'ayant visiblement pas d'autres alternatives, il a finalement pris la décision de ne pas rester au club bèglais. 
Guy Courtin qui a relancé l'équipe féminine des Girondins de Bordeaux, tenant tête aux Libournaises, raccroche également. Les Bordelaises qui évolueront la saison prochaine en Pré Nationale. 
Au niveau départemental, l'équipe de Créon (Excellence) auteure d'une jolie saison recherche aussi un nouveau coach. 
De nombreux entraineurs se retrouvent sur le marché. Mike Bidorini, qui a quitté Saint Loubès prématurément, sera le prochain entraineur de Bergerac (N1)
 
Sur le plan national, Jean Marc Lubeth fait son retour en Gironde. Après avoir coaché la réserve de Mérignac, puis parti à Montluçon, le voilà à la tête du CA Bèglais, avec un sacré défi à jouer : voir son équipe jouer les premiers rôles alors qu'elle a, cette saison, raté de peu la route des play-offs. 
Il ne devrait pas y avoir de changements du côté du SPUC, de Mios, et de la réserve de Mérignac qui accède en N1. 
En N2, pas de révolution notable à prévoir, ni du côté des promus eysinais et floiracais. 
Reste à connaitre le sort réservé à Philippe Carrara. Le bilan mérignacais en LFH a été très décevant avec aucune victoire au compteur. L'entraineur du MHB était attendu au tournant à l'occasion des play-downs. Finalement, Mérignac reste par miracle dans l'élite. On devrait savoir sous peu si le coach est maintenu dans ses fonctions. Pablo Morel, l'ex-entraineur de Celles s/Belle, serait-il intéressé par une aventure mérignacaise ? 
 

COVID 19 - PLAN DE DECONFINEMENT - PAS DE BONNES NOUVELLES !!

Mardi 28 avril - Le premier ministre a présenté son plan de déconfinement ce mardi après midi à l'assemblée nationale. Pas de très bonnes nouvelles pour les sportifs.
Le 11 mai, on pourra reprendre, sans attestation, l'activité sportive en plein air, c'est à dire principalement la marche, le jogging, la gym, etc ....en respectant les barrières sanitaires (pas de regroupements de plus de 10 personnes).
Mais pas de reprises de sports de contact et collectifs...tant en plein air que dans une salle (autrement dit, les salles de sports, gymnases et stades seront fermés encore un bon bout de temps).
Enfin, et c'est le plus important, les compétitions sportives ne reprendront pas avant septembre.
A l'évidence, à moins que le Covid 19 ne disparaisse d'ici là, les entrainements ne pourront pas reprendre avant septembre.
 
CONTINUEZ A RESTER CHEZ VOUS ! 
 
Cet après midi à l'assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a expliqué qu'il basait son plan de déconfinement du 11 mai sur des indicateurs.
Il a arrêté trois priorités : le port du masque, des tests massifs à hauteur de 700 000 par semaine, et l'isolement des personnes testées positives.
Le seuil des 700 000 tests a été décidé pour répondre aux prévisions des modèles épidémiologiques. Ils prévoient, à partir du 11 mai, près de 3000 cas nouveaux par jour.
"Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous et sont négatifs, nous ne déconfinerons pas le 11 mai." a insisté le Premier ministre Il a ainsi appelé les Français à "la plus grande discipline" jusqu’à la date du déconfinement progressif alors que des signaux d'un certain relâchement se font sentir...
Alors SVP, continuer à rester chez vous, respecter les gestes barrières, les règles sanitaires... pour le bien de nous toutes et tous !!
 
PASCAL PIEROZZI 
 

championnat de france - ACCESSIONS, MAINTIENS, DESCENTES

A la suite de l'arrêt de tous les championnats et dans l'attente de la décision de la LFH et de la D2F, voici les maintiens officiels... 
 
LFH 
MERIGNAC HB : Maintien officiel 
 
D2 - Les quatres premières équipes au classement des play-downs se maintiendront. Les quatre suivantes seront reléguées en N1 
 
CA BEGLAIS (1er) : Maintien officiel 
 
N1 - 
 
US MIOS BIGANOS HANDBALL (2è) : Maintien officiel 
STADE PESSACAIS UC (4è) : Maintien officiel 
 
N2 -
Poule 1 - ES BLANQUEFORT HANDBALL (4è) : Maintien officiel
LEGE CAP-FERRET HANDBALL (6è) : Maintien officiel 
SAINT LOUBES HANDBALL (10è) : Maintien officiel 
 
Poule 2 - 
MERIGNAC HANDBALL (2è) : Accession officielle en N1 
 
 
 
 

SEPT MONTEES ET DES SURPRISES EN Région !

Jeudi 16 avril - La décision a été validée ce jeudi en fin de journée. Le conseil d'administration de la ligue de handball de Nouvelle-Aquitaine a fait des choix inattendus à la suite de l'arrêt de tous les championnats à cause de l'épidémie de Covid-19. Sept équipes girondines vont se voir proposer d'accéder à l'échelon supérieur. Les autres ne sont pas concernées par la relégation. L’établissement des classements a été effectué au ratio de points par matchs joués.
 
En Nationale 3, Eysines (2e) et Floirac Cenon (4e) vont pouvoir accéder en Nationale 2 avec Urrunarrak (1ère). La réserve de Bergerac, classée troisième, ne pouvait pas monter pour avoir utilisé trop de joueuses de plus de 22 ans. Ce qui bénéficie à Floirac Cenon. Une seule équipe va descendre. Il s'agit de Gond Pontouvre, dernier avec une seule victoire contre Floirac Cenon qui a faillit coûter cher à l'équipe de la rive droite. Cinq clubs girondins seront donc représentés au 4e niveau fédéral.
 
Deux poules de 8 équipes en N3
 
Avec trois équipes qui montent en Nationale 2, deux qui font le chemin inverse et une relégation, la N3 se retrouvait avec 11 formations. La ligue a décidé de faire monter 5 équipes de Prénationale pour constituer deux poules de 8 avec playoffs et playdowns en fin de saison prochaine. Il s'agit des premières et deuxièmes des deux poules ainsi que la meilleure troisième. La réserve de Pessac, 2e de la poule B, et Cestas, meilleure 3e devant Ossau, représenteront la Gironde au plus haut niveau régional.
 
Pour l'Excellence régionale, 6 équipes vont accéder à la Prénationale, les premières et deuxièmes des trois poules. Parmi elles, trois sont girondines. Libourne et Saint-Médard en Jalles ont terminé en tête. Les Girondins de Bordeaux ont fini à la deuxième place de la poule B. Ce qui fera 6 clubs girondins représentés en Prénationale.
 
Toutes ces informations nous ont été données, à la fin du CA de la ligue de Nouvelle-Aquitaine, par Patrick Aubin, le président de la commission d'organisation des compétitions. Elles prennent en compte les demandes de la fédération dont celle de « favoriser les accessions et minimiser les descentes ».
 
 
Olivier DUMON
 

Championnat regional- accessions, Maintiens et descentes

A la suite de l'arrêt de tous les championnats, voici les propositions et décisions de la Ligue concernant les équipes girondines qui évoluent en championnat régional.
 
N3 Territoriale - 
EYSINES HC - Accèssion officielle en N2
CM FLOIRAC CENON HB - Accession officielle en N2 
 
Pré Nationale - 
SAG CESTAS - Accession officielle en N3 Territoriale 
CA BEGLAIS - Maintien officiel 
BRUGES 33 HANDBALL - Maintien officiel 
LEGE CAP-FERRET HB - Maintien officiel 
STADE PESSACAIS - Accession officielle N3 Territoriale 
 
Excellence Régionale - 
ARTIGUES HC - Maintien officiel 
CARBON BLANC HB - Maintien officiel 
LIBOURNE HC - Accession officielle en Pré Nationale 
GIRONDINS DE BORDEAUX BASTIDE HC - Accession officielle en Pré Nationale 
ES BLANQUEFORT HANDBALL - Maintien officiel 
MEDOC HANDBALL - Maintien officiel 
MERIGNAC HANDBALL - Maintien officiel 
SAINT MEDARD HANDBALL - Accession officielle en Pré Nationale 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© 2020- 2021-  Handball Infos 33 - Sports Infos 33 - 33000 BORDEAUX - Tous droits réservés - N° Siret : 47763743300012 - N° Siren : 477 637 433 - 
Ce site utilise Google Analytics