HANDBALL INFOS 33
LE MEILLEUR DU HANDBALL FEMININ GIRONDIN
 
 

Play-OFFS

 

LES MATCHS ALLERS - 1ère PHASE -

 

LES MATCHS RETOURS - 1ère PHASE -

 

lE STAFF TECHNIQUE

Entraineur : Jean Marc LUBETH puis Julien CASARAMONA dès le match du 13 mars. 
Entraineur des gardiennes : Steeve BIDORINI 
 
Médecin : Stéphanie ZELY 
Kinésithérapeute : Boris MAGNAN 
Ostéopathe : Vincent RAYNAUD 
 
 

D2 - le calendrier des plaY-offs est connu pour le ca beglais !

Jeudi 22 avril -  Le CAB débutera cette phase des play-offs par un déplacement en Île-de-France face à VGA Stella St-Maur Handball, le futur club de Victoire Nicolas, avant de recevoir Sambre-Avesnois Handball le 8 mai prochain à Duhourquet. Il faudra attendre le 22 mai pour voir la Stella se rendre en Gironde avant que les Bèglaises ne terminent, une semaine plus tard,  sur le parquet du club de la Meuse. 
 

MATCH EN RETARD 7EME JOURNEE - LE CAB craque A LA DERNIERE SECONDE !!

Samedi 10 avril  - L'ASUL Vaulx en Velin rejoint le CA Bèglais en play-offs après son succès à l'arraché, bien aidé par une table de marque défaillante (26-25). Défaite sans incidences même si le CAB peut perdre, à long terme,  sa 3ème place au profit de l'équipe lyonnaise qui compte un match en retard. 
Les Bèglaises ont longtemps mené en première période (3-6, 7è ; 6-10, 19è), avant d'essuyer la révolte vaudaise qui infligeait un 5-1 en une dizaine de minutes. Le CAB acculé, jouant le plus souvent en infériorité numérique. Si bien qu'à la reprise tout était à refaire (11-11).
Les Bèglaises repartaient sur de bonnes bases (16-19, 41è) sur un doublé de Lauryn Derrien et Adeline Bona. Mais une nouvelle fois, les Lyonnaises s'accrochaient avec l'espoir de décrocher à leur tour les play-offs (22-22, 51è). Le bras de fer se poursuivait jusqu'à la fin du match. A deux minutes de la fin alors que Delphine Tonello (7 arrêts) brillait une nouvelle fois, Guillemette Hosteing donnait un but d'avance à son équipe (24-25). Maelys Icheck répliquait dans la foulée (25-25). Julien Casaramona ordonnait un temps mort. A la reprise du jeu, la table de marque se distinguait avec le chronomètre. Au lieu des cinq secondes restantes, quelques secondes étaient rajoutées par le corps arbitral. Bref sur le dernier coup-franc, la défense bèglaise manquait de lucidité et ne pouvait contrer Marion Theys lancée comme une fusée (26-25). 
Les joueuses de Vaulx en Velin pouvaient exulter. 
 
A la fin du match Guillemette Hosteing reconnaissait que "l'adversaire avait joué le match de sa vie avec un surplus de motivation"
Adeline Bona avouait que "le physique avait payé un peu après trois matchs joués en peu de temps, et qu'il était normal d'avoir décompressé."
Les Bèglaises vont savourer ces quelques jours de repos avant d'entamer les play-offs. La capitaine du CAB Guillemette Hosteing et sa partenaire Adeline Bona ont confirmé que leur équipe allait jouer cette seconde phase la tête haute : "Le but est de travailler et de gagner du temps sur la saison prochaine" confiait Adeline Bona. "On aimerait bien être l'épouvantail de ces play-offs. Si on peut bousculer les grosses cylindrées, on ne se gênera pas pour le faire"  renchérissait Guillemette Hosteing. 
 
 

L'équipe

Blanche BOCAERT : Arrière Droite (n°15)
Adeline BONA : Ailière Gauche (n°28)
Fiona DERRIEN : Pivot (n°10)
Charlotte DESCHAMPS : Gardienne n°24
Elsa DEVILLE : Ailière Droite (n°88)
Milka DIVIC : Arrière (n°22)
Guillemette HOSTEING : Arrière (n°18)
Sarah YOULOU : Arrière (n°91)
Jade LASSERRE : Pivot (n°16)
Mélissa MARECHAL : Ailière Droite (n°23)
Pauline PLOTTON : Demi-Centre (n°42)
Lalie SEAILLES : Demi-Centre (n°8)
Delphine TONELLO : Gardienne (n°31)
 

les arriVées

Alizée MARTIN : Ailière gauche (Nantes Atlantique Handball)
Victoire NICOLAS : Demi-centre/Arrière (Mérignac HB)
Lauryn DERRIEN : Demi-centre (Brest Bretagne Handball) 
Sarah MULLER : Pivot (Achenheim Truchtersheim) 
Sarah YOULOU : Arrière (Toulouse Handball Club)

 

Les departs

 Léa DIHARCE : Ailière Gauche 
Clémence GRANGY : Ailière Droite 
Anna LACUEY : Pivot (Mérignac HB/N1)
Céline SENAMAUD : Demi-Centre (arrêt de sa carrière) 
Manon TISSEYRE : Demi-Centre (Mérignac HB/N1)
Amelie VANQUELEFS : Gardienne 
 

LA SALLE

 
 

MATCH EN RETARD 10EME JOURNEE - LE CA BEGLAIS ASSURE SA PLACE EN PLAY-OFFS !

(Crédits photo - CAB)
Lundi 5 avril En s'imposant face à Clermont (35-32), le CA Bèglais assure sa place en play-offs, et par conséquent confirme sa présence en D2 la saison prochaine. Ce ne fut pas un match facile deux jours après une nouvelle lourde défaite face à Celles, mais les Bèglaises ont eu le mérite de ne rien lacher. "Elles ont été valeureuses, elles ont montré leur force de caractère" reconnaissait le Président Eric Jullig après la rencontre. 
Dès la 6ème minute, grace à une Elsa Deville visiblement en grande forme, le CAB prenait les devants, bien aidé par quelques arrêts de Charlotte Deschamps. La gardienne bèglaise allait se révèler être la 'joueuse du match' : "Je peux toujours faire mieux dans les buts, mais le plus important c'était d'aller chercher cette victoire. Les efforts ont payé"se félicitait la portière à damiers. Charlotte Deschamps reconnaissant d'ailleurs que le fait de jouer deux jours après avait fait disparaitre la pression. 
A la 15ème minute, le CAB tenait toujours son break (9-5) suite à un doublé de Deville. Guillemette Hosteing, quelques minutes plus tard, signait un +6 (13-7). Clermont voyait ses offensives bloquées par une défense agressive, mais attendait son heure pour sortir la tête de l'eau. Bègles avait baissé de régime, et les Auvergnates grignotaient aux forceps leur retard pour passer en tête à 3 minutes du repos. Heureusement Lalie Seailles et Sarah Muller assuraient le nul à la sirène (16-16). 
La seconde période fut très tendue, suffocante même. Sans les impacts de Youlou et les arrêts de Deschamps, Clermont n'était pas loin d'infliger un KO aux Bèglaises (22-24, 42è). Sentant le danger, Julien Casaramona ordonnait un temps mort salvateur. Pratiquement dans la foulée, le CAB signait un 4-0 dont un doublé de Lasserre (27-25, 49è). Cette fois, les Girondines s'accrochaient comme des mortes de faim sur leur acquis, s'arrachant sur tous les ballons. Les rares observateurs dans les tribunes, et les supporteurs derrière leur petit écran, tremblaient tout de même quand Clermont, une nouvelle fois distancée (33-29) revenait à deux longueurs (33-31) dans les dernières minutes. Mais là encore Charlotte Deschamps veillait au grain pour sortir un nouvel arrêt puis Lalie Seailles et Fiona Derrien scellaient le sort de la rencontre. Les Bèglaises pouvaient savourer ce sacré coup de maître. 
Elsa Deville avouait avoir connu des moments difficiles :"C'était un match qu'on avait travaillé. L'objectif est accompli. Ce fut dur, on a perdu des rencontres bêtement, le moral n'était pas au top. Ca fait du bien."
Sarah Youlou revenait de son côté sur son intégration :"Vu que j'ai repris en décembre, c'était difficile de retrouver le rythme, d'avoir des automatismes avec le reste de l'équipe. C'est bon maitenant de sentir des liens. Franchement cette place en play-offs fait trop plaisir. Le match était dur, en face, elles n'ont rien laché."
Incontestablement l'équipe bèglaise a franchi un palier. Eric Jullig se souvient qu'il y a quatre ans, l'équipe était au plus bas. Pour la première fois, elle assure sa place en play-offs contrairement à la saison dernière :"Ce sont de grosses émotions. Je veux dédier ce match à tous les supporteurs et les partenaires. J'aurai aimé que cette victoire soit partagée dans les tribunes. On avait pour objectif d'être en play-offs, c'est mérité par rapport au groupe qui s'est investi même quand on ne croyait pas joué. Au niveau des dirigeants, nous sommes comblés, car on y passe du temps, mais c'est pour les émotions et les résultats qu'on le fait. J'espère que ce genre de match pourra renforcer la confiance de nos partenaires et en attirer d'autres."
 

MATCH EN RETARD 6EME JOURNEE - celles intouchable face a begles !

Samedi 3 avril  - Le CA Bèglais n'a pas semblé traumatisé par cette nouvelle large défaite face au leader invaincu Celles s/Belle qui remporte son 13ème succès en 13 matchs (25-34). On nous avait parlé de revanche après la grosse fessée à l'aller. Elle n'a pas eu lieu. Certes les filles à damiers ont été moins ridicules comme l'a révèlé après le match Lauryn Derrien  : 'Celles ne joue pas dans la même cour que nous. Malgré la défaite le bilan est plutôt bon. A la 40ème minute nous étions seulement à moins 3."
On le savait, les Bèglaises ont coché le rendez-vous de ce lundi de Pâques (16h00) à domicile face à Clermont pour assurer leur place en play-offs. Lauryn Derrien confirme :" Il faut surtout se concentrer sur Clermont et ensuite Vaulx en Velin. La pression ne doit pas être sur nous, elle sera sur elles car nous avons encore de la marge au classement". D'autant que Vaulx en Velin est allé gagner dans le même temps sur le parquet des Auvergnates. "Il faut se faire confiance. Tout se jouera dans l'état d'esprit". 
Faisons donc confiance à Lauryn Derrien et croisons les doigts pour que tout se passe bien lors des deux prochaines rencontres. N'empêche que les Bèglaises restent sur quatre matchs sans victoire avec, entre-temps, un coach titulaire passé à la trappe. Julien Casaramona, qui a repris les troupes en main, devra donc trouver les bons mots et la bonne formule pour permettre au CAB de retrouver le chemin du succès au bon moment. 
 
 

14EME JOURNEE - LE CAB perd une occasion de faire le break !

Samedi 13 mars - Les Bèglaises ont laissé passé une belle occasion de creuser l'écart sur l'équipe de Vaulx le Velin qui est allée chercher un beau match nul sur le parquet du CAB (22-22). 
Comment les filles à damiers ont-elles pu perdre ce match alors qu'elles ont dominé toute la rencontre et qu'elles menaient encore de quatre buts à six minutes de la fin (21-17, 54è) ? La capitaine Guillemette Hosteing met ce semi-échec sur le compte de la précipitation : "On fait des erreurs. On a des tirs mal assurés, encore trop de pertes de balle, tout au long du match et on le paye cash sur la fin. Après c'est le money-time, et on a en face des équipes qui jouent aussi leur vie. Par rapport aux autres matchs, c'était plutôt posifif en défense, on avait plus d'envie, on a joué cette fois en équipe. Mais on veut jouer trop vite, on se précipite. Il faut savoir canaliser notre énergie. On a toujours un point de plus que la défaite. Les jours de repos qui vont arriver sont importants. On va pouvoir reposer les corps. Après on enchainera trois matchs en 8 jours. La réception face à Celles sera un bonus, mais le match à domicile face à Clermont sera primordial. Il faut revenir prêtes au combat, mais savoir aussi se canaliser."
La reprise se fera le 3 avril face à Celles s/Belle.
 

13EME JOURNEE - LE CAB PAS SUR LA MEME PLANETE que celles !

Samedi 6 marsLes Bèglaises avaient l'occasion, devant les caméras de France 3, de montrer leurs qualités face au leader cellois. Histoire de dire qu'elle mérite leur place en play-off. Sauf que l'équipe de Thierry Vincent a sorti le grand jeu, gardant en mémoire l'échec à domicile la saison dernière. Celles s/Belle a donné une leçon de handball à des Bèglaises, certes amoindries, mais sans réaction et sans solutions (39/23). 
Les filles à damiers comptaient 9 buts de retard au repos (20/11). Il y avait déjà 13/5 après quinze minutes de jeu. La défense du CAB offrait de véritables boulevards à l'équipe locale. C'était le désert complet sur le plan offensif, multipliant les déchets, ratant à gogo les jets de 7 mètres. Bref le néant. 
Il y eut, en seconde période, quelques éclaircies alors que, paradoxalement,  Thierry Vincent avait décidé de se priver de gardienne, lâchant 7 joueuses sur le champ d'action.  Delphine Tonello était dans les buts du CAB bien plus inspirée que sa collègue Charlotte Deschamps, puis la défense girondine plus stricte bloquait les attaques celloises. Les Bèglaises en profitaient pour signer un 1/6 pour revenir à 8 longueurs (27/19, 46è). Le coach cellois ordonnait un temps mort, tel un vieux briscard,  pour remettre son équipe dans le bon sens. Le leader repartait de plus bel, alors que les Bèglaises lâchaient définitivement. Le match retour vaudra le coup d'oeil mais en attendant les Bèglaises doivent retrouver leur handball face à Vaulx en Velin un adversaire plus à leur portée, afin de consolider leurs positions en play-offs. 
Jean Marc Lubeth, entraineur du CAB, se montrait plutôt fataliste : 'C'est compliqué. On était venu pour réussir un coup. On savait que Celles était une grosse cylindrée, pour ceux qui en doutaient. Ca se voit, quand elles décident de jouer et de ne pas avoir de trous dans le match, ça s'est confirmé. On a manqué de justesse, on avait pas de fond de jeu, mais il faut garder de l'humilité face à une équipe qui joue la montée. On est pas sur la même planète. Notre championnat se joue surtout le prochain match contre l'ASUL à la maison." 
La capitaine Guillemette Hosteing partageait le même sentiment : "C'est dur. On a toutes le moral dans les chaussettes. On savait que Celles était une grosse équipe, taillée pour jouer l'accession et ce que font les Celloises brillamment. Le plus dur c'est qu'on a pas mis de cailloux dans la machine adverse, on a rivalisé dix minutes en seconde période. C'est décevant car on a pas joué toutes nos cartes, on a pas montré tout ce qu'on pouvait faire. Après Celles, ce n'est pas l'objectif de notre saison. On ne joue pas dans la même cour, on ne joue pas l'accession, on joue le maintien par les play-offs. Mais on aura à coeur de laver l'affront au match retour à la maison. Nous sommes compétitrices et revanchardes." 
 
 

12EME JOURNEE -
LE CA BEGLAIS
DANS LE PIEGE DU POUZIN

Samedi 27 février - Les Bèglaises, loin d'être transcendantes à Rochechouart, sont tombées dans le piège du Pouzin (24-25). Elles échouent d'un but après une course poursuite effrénée. Julien Casaramona de nouveau à la baguette, et Jean Marc Lubeth désormais coach numéro 2, n'ont pu que constater les dégats. Les filles à damiers ont déjoué, n'ont jamais été en rythme et ont manqué de hargne. Elles ressortent évidemment frustrées d'avoir perdu bêtement des points dans la course aux play-offs. C'est incontestablement une contre-performance qu'il faudra réparer au plus vite. 

 

11EME JOURNEE - le ca beglais SE COMPLIQUE LA TACHE MAIS S'impose !

Samedi 20 février - Au repos forcé après le report du match face à Clermont - cas de covid dans les rangs auvergntats, les Bèglaises ont repris la compétition par un succès sur le parquet de St Junien face à Rochechouart (20-25). Menant de 9 buts, les joueuses à damiers auraient pu se simplifier la tâche, mais perdant un trop gros nombre de ballons, elles sont restées sous la menace. Jean Marc Lubeth, l'entraineur girondin, soulignait ce match non abouti : "On ne retiendra que le résultat. Il y a eu trop de pertes de balles. On aurait pu se simplifier le match mais on s'est compliqué la tâche. Mais il faut savoir gagner ce genre de rencontre. On ne peut pas se contenter que de la rigueur défensive. Il faut retrouver la stabilité." 

 

10EME JOURNEE - match reporte

Jeudi 10 févrierSuite à un cas de Covid-19 détecté dans les rangs auvergnats,  la rencontre qui devait se tenir samedi à Duhourquet entre le CA Bèglais Handball et le Handball Clermont Auvergne Métropole 63 est reportée. Un report dommageable car le CAB était dans une bonne spirale après le nul arraché à Bouillargues. 
 

9EME JOURNEE - UN NUL QUI COMPTE !

Samedi 6 février - Les retrouvailles entre les Gardoises de Bouillargues et Bèglaises se sont soldées par un match nul 26 partout. Tout n'a pas été parfait pour le CAB, mais les filles de Jean Marc Lubeth ont eu le mérite de ne rien lâcher alors qu'elles étaient menées de trois buts. 'On y a crû jusqu'au bout' insistait l'entraineur bèglais après la rencontre : "On ne prend pas l'eau même quand on est à moins 3. C'est un groupe qui a du caractère. C'est vrai on a loupé beaucoup d'occasions sur la gardienne. Sur le plan défensif, les filles se sont mises la tête à l'envers. Elles se sont mises minables."
Les joueuses étaient aussi satisfaites du résultat. Jade Lasserre : "On s'est mise la gueule par terre pendant une heure vu le peu de rotation. On en espèrait pas tant. On était vraiment soudées."
Lalie Seailles insistait également sur le fait que l'équipe était diminuée : "Il n'y avait pas beaucoup de rotation. Nous avons été solidaires du début à la fin. C'est un match positif." 

 

8EME JOURNEE -
LES BEGLAISES
REMPLISSENT LEUR MISSION !

Samedi 30 janvier - Les Bèglaises confortent leur seconde place au classement en dominant ce samedi à Duhourquet, les Cannoises (33-26), distançant Bouillargues qui est tombé chez le leader Celles s/Belles. Les Méditerranéennes se sont accrochées en première période, n'ayant qu'un but de retard au repos (13-12).
Les Bèglaises ont parfaitement négocié le début de deuxième mi-temps maintenant l'écart  puis le creusant suite à un 4-0 (42ème, 21-16). Les Cannoises ne pourront jamais revenir. A noter les dix buts de Guillemette Hosteing. 
 
 

MATCH EN RETARD 5EME JOURNEE - LES BEGLAISES SE REPRENNENT BIEN !

(Crédits photo : CAB) 
Samedi 23 janvier - Après l'échec face à Bouillargues, les Bèglaises se devaient de reprendre la main en Ardèche, face à la lanterne rouge Le Pouzin. Mission accomplie, les filles de Jean Marc Lubeth se sont imposées 21-28. Accrochées dans les premières minutes de la première période, les joueuses du club à damiers surent saisir leur chance pour mener de deux buts au repos (11-13). 
Le début de la seconde période fut très tendu car Le Pouzin parvint à recoller à une longueur (15-16, 43è). Heureusement, en cinq minutes, les Bèglaises allaient creuser un écart définitif (16-21, 48è). Le CAB pouvait filer vers un succès important, conservant ainsi la seconde place au classement. Le staff soulignait 'une belle performance qui vient valider le travail entrepris depuis plusieurs semaines !'
 
 

MATCH EN RETARD 2EME JOURNEE - LE CAB reprend mal !

(Crédits photo : CAB)
Match en retard de la 2ème journée - Salle Duhourquet - Bègles.  
Samedi 16 janvier - Pour leur match de reprise, les Bèglaises se sont inclinées, à domicile,  face à Bouillargues (27-29), déjouant en seconde période alors qu'elles menaient pourtant de deux buts au repos (14-12).
Grace à une grosse défense, les filles à damiers avaient creusé l'écart (9-5, 15è), puis 12-7, sur de belles percées d'Adeline Bona et Lalie Seailles. Les Gardoises souffraient et craignaient le pire avec la sortie de Mounah Chebbah, touchée au bras. Finalement, la stratège de Bouillargues revenait sur le parquet alors que son équipe grignotait son retard (12-11). Mounah Chebbah ratait l'occasion de revenir encore à un but. Finalement le CAB rentrait aux vestiaires avec deux buts d'avance, mais perdait Lauryn Derrien blessée à la cheville. 
Les Bèglaises rataient complètement leur début de seconde période. Bouillargues égalisait (15-15, 32è) puis prenait l'avantage alors que Victoire Nicolas ratait un penalty. Les Gardoises profitaient des imperfections adverses pour s'envoler (19-22, 20-24). Les Bèglaises s'accrochaient mais ne pouvaient refaire le retard. 
Guillemette Hosteing reconnaissait le fléchissement des Bèglaises en seconde mi-temps : "On a pêché par le physique, on a arrêté d'avancer en défense, on a perdu trop de ballons en attaque, on leur a donné des munitions, il y a eu trop d'imperfections. C'était une reprise après une longue pause. Il ne faut pas s'arrêter là, c'est le début d'une série de 9 matchs." 
Même son de cloche pour l'entraineur Jean Marc Lubeth : "En première période, on était bien installé dans le combat. On a eu un trou en début de seconde mi-temps. On a souffert d'un manque de fraicheur. Ce sont les aléas d'un match de reprise. Notre dernière confrontation remontait à trois mois. On a manqué de rythme et de jus. On va avoir des matchs plus importants à aller chercher. Faut garder cet état d'esprit. On a rien lâché. C'est de bonne augure pour la suite."
 
 
 
 

LA NOUVELLE FORMULE avec PLAY-off et play-DOWN !

Vendredi 15 janvier - 
Face à la crise sanitaire, la Fédération Française de Handball a initié une nouvelle formule
• La 1ère phase reste inchangée avec 16 équipes réparties en 2 poules de 8 équipes qui se rencontrent en Aller / Retour soit 14 matchs.
• À l’issue de cette 1ère phase, les 4 premières équipes de chaque poule joueront en Play-Off et les 4 dernières en Play-Down.
• Les 8 équipes des Play-Off seront réparties en 2 poules de 4 de la façon suivante. Le 1er et 4ème d’une poule joueront avec le 2ème et 3ème de l’autre poule, pour ne disputer que les rencontres non déjà jouées lors de la 1ère phase, soit un total de 4 matchs. Les scores contre l’équipe ayant évolué dans la même poule en 1ère phase sont conservés.
• Il en sera de même pour les Play-Down où le 5ème et 8ème d’une poule jouera avec le 6ème et le 7ème de l’autre poule.
• À l’issue de cette 2ème phase, le premier de chaque poule participera à la finale pour obtenir le titre de Champion de France de D2F.
Les accessions et relégations sont, elles aussi, prévues et s’organiseront en fonction du classement des équipes VAP, à l’issue de la 2ème phase et du nombre d’accessions de N1F à la D2F, à la fin de la saison 2020/2021.

En effet, les relégations en N1F dépendront des accessions des clubs de N1F. Si 2 clubs accèdent à la D2F à la fin de saison, il y aura 4 relégations de D2F. Si aucun club n’accède de la N1F, alors seulement 2 clubs seront relégués de D2F.

Tout ceci, afin de permettre à la D2F de revenir à 14 équipes et organiser un championnat avec 1 poule unique à 14 équipes pour la saison 2021/2022.
 

retour au bercail pour sarah youlou

Sarah Youlou en compagnie du co-président Eric Jullig et de l'entraineur Jean Marc Lubeth (Crédits photos : CAB)
Jeudi 14 janvier - Sarah YOULOU fait un come-back au CA Bèglais. Après avoir débuté sous le maillot à damiers, avant de rejoindre la D2 et de cotoyer l'effectif de l'Union Mios Biganos Bègles (D1), Sarah Youlou (21 ans) avait décidé de prendre la direction du Toulouse Féminin Handball :  
“C’était un choix personnel, avec à la clé un double-projet sportif et professionnel. Ce fut 6 années intenses, avec la découverte de la Nationale 1 dans un autre club et un objectif d’accession en D2. Et maintenant c’est un retour à la maison ! Je suis contente d’être là à nouveau !”
Jean-Marc Lubeth, coach de l’équipe D2F, n'a pas caché sa satisfaction de voir revenir Sarah au CAB : “Elle va nous apporter sa combativité et sa joie de vivre. Le fait qu’elle connaisse déjà la maison et une majorité des joueuses du groupe lui a permis de s’intégrer plus rapidement et d’être de suite opérationnelle”.
Pour preuve, Sarah Youlou sera de la partie pour la reprise de la D2 face à Bouillargues. Elle portera le numéro 91.
 

REPRISE DE LA D2

Mardi 12 janvier - Le championnat de D2 va reprendre le week-end des 16 et 17 janvier grâce à l’obtention dérogatoire du statut professionnel obtenu par le ministère à la demande de la Fédération française de handball.
 
Après de multiples réunions, les clubs, les joueuses, les entraîneurs et la fédération ont réussi à s’entendre dans l’intérêt général du handball féminin aussi bien sur la formule de la compétition à venir que sur les conditions sanitaires exigées pour une reprise dans le cadre d’un contexte professionnel particulier.
 
En effet, toutes les joueuses devront avoir passé des tests cardio-vasculaires précis afin de pouvoir être alignées sur une feuille de match eu égard aux risques médicaux liés à la covid-19. Dans une logique de mutualisation et de solidarité, il a été décidé que la Fédération financera la réalisation de ces tests pour toutes les joueuses dont les clubs ne peuvent pas assumer leur prise en charge budgétaire. Tous les protagonistes se félicitent d’avoir trouvé des solutions dans un contexte incertain et fortement contraint sportivement et financièrement.
Les Bègles recevront Bouillargues ce samedi 16 janvier, puis iront affronter Le Pouzin le 23 janvier. 
 
 

LES JOUEUSES SE PLAIGNENT à la federation !

Vendredi 13 novembre - Plusieurs joueuses de la D2 dont la Bèglaise Victoire Nicolas ont décidé d'écrire à la Fédération Française de Handball dans le but de condamner la décision du Ministère et de la FFHB de ne pas considérer la division comme professionnelle. Voiçi cette lettre : 
 
A la Fédération Française de Handball,

Nous avons bien pris en compte votre décision de suspendre le championnat de D2F que vous considérez comme « non-professionnel ».

Sachez que derrière l’intitulé « D2F », se cachent des femmes qui étudient ou travaillent, certaines d’entre-elles sont d’ailleurs mamans. Quelques-unes ont quitté leur pays natal, d’autres leur région d’origine, pour pouvoir vivre de leur passion au plus haut niveau possible.
Leurs journées sont rythmées par les contraintes, les obligations, mais aussi les entraînements qu’elles continuent de suivre avec passion et ferveur. Ces entraînements sont parfois quotidiens, parfois biquotidiens. Ils mêlent pratique, préparation physique et tactique, et analyse vidéo. Ils sont dirigés par des entraîneurs diplômés, professionnels, et qui ont au même titre que les joueuses l’objectif de performer et de proposer du spectacle dans les différents gymnases de France.

Vous comprendrez qu’il s’agit ici bien plus d'un passe-temps que d'un loisir, mais bien d’une pratique de très haut-niveau, permettant de fournir chaque année les clubs de l’élite française et internationale, ainsi que les sélections nationales.
La D2F c’est aussi une division composée de plusieurs clubs VAP (Voie d’Accès au Professionnalisme), soumis à un cahier des charges précis que vous avez mis en place. Que dire maintenant à ces clubs qui se sont engagés dans une démarche professionnelle, qui se sont structurés, qui ont investi ?

La D2F c’est plus de 80 contrats professionnels de joueuses (dont bien plus de la moitié sont à temps complet), sans parler du nombre de contrats professionnels au sein des staffs techniques et des personnels administratifs. Avez-vous pensé aux conséquences sociales, économiques, conventionnelles ? 

En D2F, se côtoient plusieurs statuts : joueuses professionnelles, à temps plein, à temps partiel, joueuses sous convention, partenaires d'entraînements. Mais sachez que l’investissement humain par les joueuses, par l’encadrement est calqué sur l’investissement requis par une division professionnelle. Ce sont les mêmes nombres d’heures d'entraînement, les mêmes bénévoles qui œuvrent au quotidien à l’organisation et au bon déroulement des rencontres le week-end. Ce sont les mêmes présidents qui se démènent à monter des projets viables qui permettent aux joueuses de se développer et de proposer un niveau de jeu qui attire le public.

Mesdames, Messieurs, vous comprendrez donc bien notre déception et notre incompréhension quant à la suspension du championnat, lorsque l’on parle d’un environnement sportif et humain, qui semble ne prendre en compte qu’un aspect financier caché derrière des quotas, des statistiques, des pourcentages. Le ministère avait donné délégation aux fédérations pour maintenir ou non la compétition ; nous pensions que votre considération pour la deuxième division féminine nationale au vu des critères listés ci-dessus, des cahiers des charges que vous avez mis en place, aurait été différente. Sachez que cette décision fédérale communiquée par un courriel de trois lignes sans explication nous déçoit réellement.

Nous nous étonnons également que dans le cadre de prise de décisions si lourdes de conséquences pour les acteurs, les joueuses, les entraîneurs, et parfois les clubs, ne soient pas représentés dans les discussions, ni même consultés de manière transparente. Des structures représentatives existent, et pourtant, malgré leurs sollicitations souvent laissées sans réponse, les décisions se prennent sans considération des acteurs de cette division. Une telle crise ne serait-elle pas l'opportunité de revoir votre mode de gouvernance, de consultation, de décision, afin que le handball français, le handball féminin, la D2F sortent grandis d’une épreuve comme celle que nous sommes en train de vivre ?

Il est du devoir de la fédération française de handball de promouvoir le sport féminin et de récompenser l’investissement sans relâche de centaines d’individus, qu’il s’agisse de joueuses, d'entraîneurs, de présidents, de vice-présidents, de trésoriers, de bénévoles, d’intendants, et la liste pourrait s’allonger.

Pour conclure, nous nous permettons de rappeler que tout a été mis en œuvre pour respecter les protocoles sanitaires et assurer la sécurité des différentes équipes engagées dans le championnat. Cet engagement est bien sûr toujours d’actualité et peut même être intensifié si en dépend l’avenir de notre saison.
Dans cette situation difficile, l’union est importante et votre reconnaissance aussi.

En vous adressant nos salutations distinguées
 
 

D2 - CA BEGLAIS - LE COUP DE GUEULE DE GUILLEMETTE HOSTEING !

Jeudi 12 novembre - La Division 2 pas considérée comme professionnelle par le Ministère des sports, c'est une décision, validée par la Fédération,  qui ne passe pas du côté des joueuses bèglaises et notamment pour Guillemette Hosteing qui a fait part de son dépit sur sa page Facebook :
"Le verdict est tombé hier, notre propre fédération et le ministère ne considèrent pas la D2f comme un championnat professionnel.
Pour les néophytes, la D2 féminine c'est le second niveau national au handball, ce qu'on aime à appeler l'antichambre de l'élite. En terme de hiérarchie l'équivalent de la ligue 2 au foot, de la pro D2 au rugby ou même de la pro D2 au handball .... Masculin bien sûr !
C'est vrai, je n'ai pas de contrat de travail pour jouer au handball, seulement une "convention". En parallèle des terrains, comme la majorité des joueuses de ma division, j'exerce d'ailleurs un tout autre métier.
Pour autant, il y a bien des pro dans notre championnat des entraîneurs, des joueuses aussi.
Comme elles, je m'entraîne 1 à 2 fois par jour, comme elle je me rajoute des séances d'analyse vidéo, comme elle je prends soin de rester performante en allant chez le kiné, en effectuant même des séances de préparation mentale avec un coach professionnel. Comme elles, je sacrifie plus de la moitié de mes weekends chaque année, à traverser la France en avion, train ou mini-bus pour jouer les matchs ...
Je me rend disponible autant que mon agenda pro le permet pour rencontrer les partenaires du club, donner un coup de main aux bénévoles, rencontrer les jeunes licenciés(ées) ou encore répondre aux sollicitations des journalistes.
Mais le verdict est tombé : notre championnat n'est pas considéré comme professionnel.
Cette décision est injuste, pour toutes les actrices et tous les acteurs qui font en sorte que notre championnat soit, chaque saison plus performant que la précedente. Elle est également incompréhensible pour les partenaires qui croient au sport féminin, s'engagent en sa faveur et le valorise dans leurs réseaux.
La D2f n'est pas encore entièrement professionnelle certes, mais à minima déjà semi-professionnelle ! Refuser de le reconnaître, c'est scier la branche depuis laquelle elle tente de prendre son essor et un retour en arrière pour le handball féminin !"
 

CONFINEMENT - la d2 PAS CONSIDEREE COMME PROFESSIONNELLE !

Mardi 10 novembre - Le Ministère des Sports a tranché, la Division 2 Féminine n'est pas considérée comme professionnelle. Du coup, contrairement aux souhaits des présidents de clubs, le championnat est définitivement à l'arrêt
jusqu'à la fin de l'année, en attendant les nouvelles décisions gouvernementales ce jeudi. Le confinement devrait logiquement être prolongé jusqu'à la fin du mois de novembre. On voit mal comment le championnat pourrait reprendre avant les fêtes. Le chômage partiel devrait être actionné pour les joueuses. 
Concernant les entrainements, la Fédération planche sur la mise en place de dérogations, notamment les joueuses qui ont le statut professionnel. En France, cela correspond à 40% de l’effectif total de la D2F.
 

confinement - LE FLOU ARTISTIQUE !

Samedi 31 octobre - On saura en début de semaine prochaine si la D2F est autorisée à jouer durant le confinement.
Il faut savoir que la D2 en France est classée à deux vitesses professionnel pour le Ministère, et amateur dans les textes de la Fédération. Les présidents de clubs ont fait part de leurs souhaits de jouer durant le confinement. La Fédération a acté mais a refilé la patate chaude au Ministère des Sports qui devra trancher visiblement mardi. En tous les cas ce week-end tous les matchs ont été annulés.
Si la poursuite du championnat est validée, les clubs dont le CA Bèglais devront se soumettre à des tests toutes les semaines comme en LFH
La Division 2 qui sera exemptée finalement de Coupe de France Elite. La FFHB travaille sur une nouvelle formule de Coupe de France, sans les clubs de D2.
 

COVID LA D2 NE JOUERA PAS la prochaine journée

Vendredi 30 octobre - La Division 2 est aussi à l'arrêt pour l'ensemble du mois de novembre. Le CA Bèglais a publié le communiqué suivant : "Lors de la réunion d'hier soir en présence du Président le la FFHB, des Présidents de clubs et des entraîneurs de D2F, la Commission d'Organisation des Compétitions de la FFHB a validé le report de l'ensemble des rencontres de la journée 5 de D2F devant se dérouler les 31/10 et 01/11.
De ce fait, le déplacement au Pouzin de ce samedi est reporté à une date ultérieure.
Suite à cette réunion, nous vous ferons part des décisions qui ont été prises et des mesures en cours de validation, notamment concernant les dates retenues pour la suite du championnat."
 

REPORTAGE - 4EME JOURNEE - LES BEGLAISES CAPITALISENT !

(Crédits Photo - HI33 - PP)
Samedi 24 octobre - Après deux défaites cumulées à Clermont, et face au Mérignac HB en Coupe de France, les Bèglaises ont parfaitement réagit face à Rochechouart s'imposant nettement (27-13) 
L'entame de match a été parfaite, la défense bèglaise étant suffisamment agressive pour étouffer les attaquantes adverses. Delphine Tonello se chargeant dans les cages de faire le ménage (8 arrêts). Le CAB mena 8-0 après 12 minutes de jeu. L'équipe de la Haute-Vienne étant repoussée à sept longueurs au repos (13-6). Une avance que les filles à damiers ont parfaitement gèré en seconde période, mais si elles eurent tendance à se compliquer la tache. L'écart était de onze buts à la 51ème (21-10). 
Une belle victoire pour engranger de la confiance dans un contexte inédit ne sachant ce que l'avenir réserve à la D2 tout comme les autres championnats. En attendant, les Bèglaises entendent continuer sur le même ton au Pouzin le week-end prochain. 

 
Copyright - Handball Infos 33 - Octobre 2020
 

3EME JOURNEE - L'HISTOIRE SE RéPèTE !

Samedi 10 octobre - L'histoire se répète pour les Bèglaises qui tombent en déplacement à Clermont (37-33), après avoir fait longtemps jeu égal. Le CAB s'est heurté à la gardienne adverse dans les ultimes minutes. Il est vrai que la préparation à cette rencontre a été loin d'être idéale pour affronter une équipe qui avait accroché les filles à damiers à deux reprises la saison dernière. 
 
 

1ERE JOURNEE - LE CAB LANCE BIEN SA SAISON !

(Crédits photo - CAB)
Samedi 19 septembre - Les Bèglaises réussissent leur entrée dans le championnat D2 en s'imposant à Cannes 29 à 26
 
 

coupe de france NATIONALE ELITE - 1ère phase

Samedi 12 septembre - 1ère journée -

19h00- Rochechouart St-Junien Handball 87 - CA BEGLAIS, 21-30
 

fiona derrien : "C'est un challenge mais je reviendrai !"

Vendredi 4 septembre - Alors que son équipe continue de se préparer cahin caha, Fiona DERRIEN va être la grande absente de ce début de saison dans l'effectif du CA Bèglais. Ce pour une jolie raison,  elle attend un heureux évènement. Mais elle reste très proche de ses coéquipières. Elle s'est confiée devant la caméra de Handball Infos 33. 
 
Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020
 

MATCH AMICAL - LE CAB SURCLASSE LE SPUC !

Jeudi 20 aoûtDans la touffeur de Duhourquet, les Bèglaises (D2) étaient en feu ce mercredi soir. Elles ont battu, à huis clos, les Pessacaises (N1) 40 à 29 dans un match amical mais rugueux, ponctué d'une dizaine d'exclusions temporaires. D'ailleurs, Jean-Marc Lubeth retenait, après ce succès, "la qualité défensive et l'agressivité défensive" de son équipe.
Le coach béglais soulignait aussi "les affinités sur et hors du terrain" de ses joueuses. Ce qui leur a permis de mettre à mal une formation pessacaise qui se cherche encore. Les Violettes avaient mieux débuté la rencontre grâce aux buts de Laurine Daquin et les arrêts d'Audrey Nganmogne (3-6, 8e).
C'est le temps qu'il a fallu au CAB pour rentrer dans la match. Dix minutes plus tard, les Béglaises menaient 10 à 6 avec Adeline Bona et Jade Lasserre efficaces. Ce match "nous montre nos lacunes" constatait le coach de Pessac, Dimitri Delsol Pauchet, conscient que son équipe est "très loin des attentes".
Pour lui, "ça se joue défensivement" avec un CAB "une classe au-dessus". Ce fut très visible en seconde période quand ses joueuses ont perdu trois balles d'attaque consécutives. Toutes les trois transformées en but, sur contre-attaque, par la Béglaise Elsa Deville (28-18, 38e). Gageons que les Pessacaises vont attendre avec impatience le match retour, le 2 septembre à Bellegrave.
 
Olivier DUMON 
 
Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020
 

JEAN MARC LUBETH :"remplir vite les objectifs tout en donnant du spectacle !"

Copyright - Handball Infos 33 - Août 2020
 

MATCH AMICAL - BEGLES ET MIOS BIGANOS NE SE SONT PAS ECONOMISES

Jeudi 13 août - 
Et voilà, c'est reparti. La rencontre amicale, mais engagée et intense, entre la D2 de Bègles la N1 de Mios Biganos a lancé cette nouvelle saison après la longue coupure causée par l'épidémie de Covid-19. Elle s'est disputée à huis-clos ce jeudi à Duhourquet. Pour la petite histoire, Victorine Houssignon a inscrit le premier but du match et Guillemette Hosteing lui a répondu pour les Bèglaises. A 30 secondes de la fin, la jeune Lylou Borg a égalisé pour Mios avant qu'Elsa Deville donne la victoire au CAB à 5 secondes de la sirène (29-28).
Entre temps, Bègles a pris l'avantage à la 10e minute de jeu grâce à des montées de balle très rapides et a fait la course en tête. Mios Biganos a bien résisté en étant dangereux sur attaques placées. « Le résultat est encourageant » estime Jean-Charles Borg. Le coach miossais est satisfait d'avoir un « groupe affûté » et « un projet défensif » qui fonctionne déjà.
Pour sa première sur le banc bèglais, Jean-Marc Lubeth savoure ce retour au jeu : « ça fait du bien (…) de sentir l'odeur de la compétition ». Il retient la « capacité à tenir le rythme » de son équipe tout en soulignant le « manque de fond de jeu (…) mais c'était prévu ». A noter que la Bèglaise Fiona Derrien, enceinte, ne participait pas à cette rencontre. Idem pour la néo-Miossaise Audrey Bruneau qui attend elle aussi un heureux événement.
(Crédits photos : HI 33 - Olivier Dumon)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
+11
 
 
 

le programme de reprise

Mercredi 15 juillet - Après des tests Covid-19 et des examens médicaux,  les Bèglaises reprendront l'entrainement le 20 Juillet. Elles commenceront par une réathlétisation progressive agrémentée de différentes activités physiques.
Le 15 août, elles partiront en stage au Pays Basque avec notamment pour objectif d’affirmer la cohésion du groupe.
À leur retour, elles débuteront une série de 6 matchs amicaux.
Le programme:
Du lundi 20 au vendredi 31 juillet : Reprise officielle, préparation physique, réathlétisation.
Jeudi 13 août : CAB - Mios Biganos Handball, 29-28
15/16 aout : Stage au Pays basque (64)
Mercredi 19 août : CAB - Pessac
Vendredi 28 août : Angoulême - CAB
Mercredi 2 septembre : Pessac - CAB
Vendredi 4 septembre : CAB - Bergerac Périgord Pourpre Handball
Dimanche 6 septembre: CAB - La roche S/Yon Vendée Handball
 

LA DATE DE REPRISE

Mardi 16 juin - Reprise de la D2 : 19-20 septembre
 

la 1ère phase

 

la poule

 

reprise d'ACTIVITES PHYSIQUES POUR LA D2

Mardi 12 mai - Lors de la réunion du  5 mai dernier, le Bureau directeur du CA Bèglais a validé la reprise d'activité de l'équipe de D2 après des entretiens et des tests individuels. La reprise des entrainements est toujours interdite tant que le Covid 19 sévira dans notre pays. 
Le club devra respecter les consignes dictées par la Fédération Française qui a publié une vidéo ce lundi. 

D2 - SARAH MULLER DEBARQUE AU CAB

 Le co-président du CA Bèglais Eric Jullig se réjouit particulièrement de l'arrivée de cette joueuse alsacienne : "En plus de ses qualités handballistiques, athlétiques et humaines, son envie de se lancer un nouveau défi, de partager des valeurs et son esprit club nous ont vraiment séduits.
Bienvenue Sarah dans la famille à Damiers bleu et blanc !!!!"
 

D2 - LALIE SEAILLES PRESSée de revenir sous les couleurs du cab !

"Malgré sa blessure, Lalie est une joueuse toujours investie et impliquée dans la dynamique de l’équipe !!
Sa prolongation s’inscrit dans notre projet et on sait, depuis déjà plusieurs saisons, pouvoir lui faire confiance pour relever des défis."
Le co-président du CA Bèglais Eric Jullig salue la prolongation de contrat de Lalie Seailles qui avait quitté l'équipe prématurément avant les play-downs sur une grave blessure. 

L'EQUIPE MEDICALE DU CA BEGLAIS RECONDUITE !

 

D2 - FIONA DERRIEN ENCORE PRête à S'investir pour le cab

 

MELISSA marechal prolonge au cab

Vendredi 24 avril - "Très heureux que Mélissa poursuive l’aventure avec nous !!. C’est une joueuse qui a intégré l’équipe cette année et qui de par son expérience et sa culture club, va, j’en suis sûr, être une de nos véritables forces la saison prochaine !!!" propos signés Eric Jullig, co-président du CA Bèglais qui affirme sa pleine confiance à Mélissa Maréchal qui prolonge son contrat avec le CAB. 

D2 - UNE SAISON DE PLUS POUR GUILLEMETTE AU CAB

 

D2F - charlotte DESCHAMPS garde ses cages au cab

 

d2 - STEEVE BIDORINI reconduit au CAB !

"Steeve est arrivé discrètement dans le club et l'équipe mais s'est rapidement avéré comme un coach reconnu au niveau des gardiennes et aussi déterminant dans la dynamique de l'équipe !!! Ravi de poursuivre cette collaboration !!!".
Eric Jullig, co-président du CA Bèglais, se réjouit de la prolongation de contrat de Steeve Bidorini au poste de patron des gardiennes. 
Il aura sous sa coupe Delphine Tonello et Charlotte Deschamps qui ont également prolongé leur contrat. Amélie Vanquelefs n'a en revanche pas été conservé. 
Steeve Bidorini, sera donc sur le banc bèglais aux côtés du nouveau coach Jean Marc Lubeth. 
 

D2 - JADE LASSERRE POURSUIT L'AVENTURE Bèglaise

Prolongation de contrat annoncé le vendredi 17 avril
 

D2F - PAULINE PLOTTON PROLONGE

Mercredi 15 avril - "Très heureux que Pauline poursuive l'aventure avec nous !!! Comme un grand cru, domaine de prédilection de ses études, elle se bonifie avec le temps et arrive progressivement à maturité pour être appréciée sans modération !!!!" C'est en ces termes que le co- président du CA Bèglais Eric Jullig salue la prolongation de contrat de Pauline Plotton 
 

une autre derrien au cab

Lundi 13 avril. Une nouvelle Derrien au CA Bèglais. Le club de la banlieue bordelaise a annoncé l'arrivée de Lauryn Derrien :
"Le CAB Handball est ravi que Lauryn, joueuse avec un potentiel avéré, souhaitant aujourd'hui franchir un nouveau pallier, ait choisi notre club.
Son nom étant déjà connu dans l'équipe, nous sommes sûr que grâce à ses qualités, elle va très vite se faire un prénom".
 

Adeline bona prolonge

 

D2 - JEAN MARC LUBETH NOUVEL ENTRAINEUR DU CA BEGLES

Par le biais d'un communiqué sur la page Facebook du club, le CA Bèglais a annoncé l'arrivée d'un nouvel entraineur, bien connu de la sphère girondine, puisqu'il s'agit de Jean Marc Lubeth.
 
"Le Club Athlétique Béglais handball, par la voix de ses co-présidents Éric Jullig et Colette Beziat annonce l’arrivée de Jean-Marc Lubeth au poste d’entraineur principal de son équipe de deuxième division féminine.

Déjà passé par le Mérignac Handball ainsi que par le Blanzat sport Montluçon handball, il prendra les commandes du groupe dès la reprise avec comme objectif principal de pérenniser l’équipe au deuxième échelon national. Les dirigeants ont souhaité faire confiance à cet entraineur chevronné pour mener à bien cette mission."

D2F - LA PROCHAINE SERA UNE SAISON POUR BLANCHE !!

'Après une première saison « délicate », je suis sûr que Blanche, notre « Chti », va donner la pleine mesure de son potentiel. De par ses qualités, cette joueuse va s’avérer, sans nul doute, comme une des trés bonnes « surprises » de la saison prochaine !!'
Eric Jullig, co-président du CA Bèglais est persuadé que Blanche Bocaert sera l'une des révélations de la prochaine saison. 
 

D2 - MILKA DIVIC VA CONTINUER DE 'ROUCOULER' POUR LE CAB

"A damiers (rouge et blanc) de naissance, Milka a aujourd’hui le bleu et blanc dans le cœur !!
Très heureux que cette joueuse à l’énergie débordante et à une incroyable soif de gagner poursuive l’aventure avec l’équipe et le club, et pour 2 saisons !!!"
Eric Jullig co-président apprécie, comme il se doit, que le tempérament de feu de Milka Divic continue d'embraser les parquets de la Division 2. Il y aura encore du spectacle la saison prochaine.  
 

LE CA BEGLAIS TROUVE UNE NOUVELLE PETITE PERLE

Samedi 18 avril - Le CA Bèglais recherchait une ailière gauche de qualité, rapide et déterminée. Avec la Nantaise Alizée Martin, le club à damiers, assure l'avoir trouvé. "Sûr que ce nouveau challenge sportif et humain qu'elle est venue chercher va être une totale réussite en bleu et blanc !" affirme le CAB 
 

D2F - DELPHINE TONELLO MOTIVée plus que jamais !

Prolongation de contrat annoncé le jeudi 16 avril.
 

victoire nicolas passe au cab !

Mardi 14 avril. En cette période de confinement, le CA Bèglais continue de préparer la saison prochaine. Il vient d'annoncer l'arrivée de Victoire Nicolas qui quitte, comme prévu, le Mérignac HB pour rejoindre le club à damiers.
Après 4 riches saisons passées au MHB, Victoire Nicolas aura disputé 85 rencontres, inscrit plus de 220 buts et remporté 2 titres de Championne de France D2F,

Une excellente recrue accueillie comme il se doit par le co-président Eric Jullig : Une sacrée personnalité, de réelles qualités, un état d'esprit comme nous le souhaitons. Un vrai plus pour l'équipe et le club !
Voici le communiqué du club et la réaction de la nouvelle arrivante : 
"Le CAB souhaitait recruter une joueuse d'expérience, talentueuse, avec un état d'esprit de battante, Victoire présente toutes ces qualités.
Ravis de la compter parmi nous et hâte de la voir s'exprimer au sein de l'équipe et du club !"
 

ELSA DEVILLE RESTE AUSSI !

Après Adeline Bona, Elsa Deville a décidé également de rester au sein de l'effectif bèglais après le maintien officiel en D2. Une décision saluée par le co-président Eric Jullig : "Une joueuse emblématique issue de la formation du club, avec un coeur en damiers bleu et blanc !!!! Quel plaisir de l'avoir à nos cotés !!!"
© 2019- 2020 -  Handball Infos 33 - Sports Infos 33 - 33000 BORDEAUX - Tous droits réservés - N° Siret : 47763743300012 - N° Siren : 477 637 433 - 
Ce site utilise Google Analytics