HANDBALL INFOS 33
LE MEILLEUR DU HANDBALL FEMININ GIRONDIN

PHASE ALLER

PHASE retour

LA POULE

 

LA SALLE PESSACAISE

 
 
Salle Roger Vincent - Rue de la Fon de Madran - Pessac
 

LA SALLE CESTADAISE

 
Salle Subrenat - Complexe Sportif du Bouzet - Chemin de Canéjan - Cestas

5EME JOURNEE - Cestas craque dans les dernières minutes !

Samedi 17 octobre - 5ème journée - St Vincent de Tyrosse
US Tyrosse - SAG CESTAS : 33 - 29 
La réaction de l'entraineur Marc Benharoun : "Super match, on est mené de 6/7 buts puis on revient et on passe devant et on perd sur les 6 dernières minutes."
 
 

3EME JOURNEE - SANS FAUTE DES CESTADAISES ET DES PESSACAISES !

(Crédits photo - SAG Cestas)
Samedi 3 octobre - Les Cestadaises ont ferraillé pour s'imposer sur le parquet d'Ossau (19 à 21). Menées de quatre buts à la 40ème minute (15-11), les joueuses de Marc Benharoun ont eu le mérite de ne pas craquer. Mieux, Clara Cadaugade-Merle et Ophélie Lègue donnaient deux buts d'avance au SAG Cestas au terme d'un 0-6 (15-17, 53è). Les Cestadaises ne lâchaient rien même si Ossau revenait à une longueur (18-19, 58è). Marie Dubernat et Mathilda Raimondeau assuraient le succès girondin dans les dernières secondes. 
 

 
(Crédits photo - Spuc)
Les Pessacaises caracolent en tête avec un 3ème succès acquis à Marmande (25-30). Les Lot et garonnaises se sont accrochées jusqu'à la 40ème minute avant de concèder un 0-5 (18-23). Le SPUC pu ainsi contrôler la fin de partie, Lucie Bouchon se taillant la part du lion avec 9 buts. 


 

2EME JOURNEE - UNE VICTOIRE DE HAUT VOL POUR LE SPUC !

(Crédits photo - HI 33 - Olivier Dumon)
Samedi 26 septembre - 
Après 2 journées, les réservistes de Pessac occupent la première place de leur poule. Ça va être difficile de la leur prendre. Leur victoire 31 à 29, ce samedi à Montpon, contre la réserve de l'entente Périgord Sud-Ouest en atteste. Dans un match largement du niveau de la Nationale 2, elles sont venues à bout d'une équipe bien renforcée par trois joueuses de la Nationale 1 de Bergerac. Chaima Jouini, Kassandra Jappont et Nafissatou Diaby ont inscrit 21 des 29 buts de leur formation. Mais en face il y avait du répondant.
Lucie Bouchon en dynamiteuse (10 buts), Julie Valentin en dévoreuse d'intervalles (9 buts), Marie-Pierre Duris en pilier défensif, Agathe Terrible et ses 19 arrêts face à son ancien club ont permis aux Pessacaises de renverser le score. Deux débuts de mi-temps difficiles des Girondines ont vu les Périgordines prendre, à chaque fois, 5 buts d'avance. Il a fallu attendre la 51e minute pour que Lucie Bouchon donne l'avantage aux Violettes pour la première fois depuis la 1ère minute.
Les anciennes ont serré la défense
« On n'a jamais baissé les bras » apprécie le coach Yann-Alexis Vion. « Les filles, avec le mental, se remettent dedans très vite » poursuit son adjoint Noël Adeline. Les anciennes ont serré la défense pour contenir la puissance de la base arrière adverse. « On a un peu tiré sur l'expérience, plus que sur la jeunesse » constate Yann-Alexis Vion. Une expérience qui a aussi pallié les approximations en attaques placées et sur plusieurs contre-attaques. Ce déchet offensif a permis à l'entente Périgord Sud-Ouest de virer en tête à la pause (17-15) et de longtemps mener en seconde période.
Puis, les buteuses adverses, en manque de rotations, se sont usées. Elles n'ont inscrit que quatre buts dans le dernier quart-d'heure. Après avoir pris l'avantage, les Girondines n'ont plus jamais été menées. Le danger venait aussi bien des deux ailes que de la base arrière. Ce qui a fini par payer quand l'ailière Coline Roy a donné deux longueurs d'avance au SPUC pour la première fois de la rencontre (28-30, 59e). Le plus dur était fait. La victoire ne pouvait plus échapper à ces Violettes-là, même en terminant en infériorité numérique.
Olivier DUMON

Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020

1ERE JOURNee - LE SPUC CARTONNE, première sortie reussie pour cestas

Samedi 19 septembre - L'armada pessacaise est allée faire qu'une bouchée de l'Entente Côte Basque (22-43). Les Violettes menaient de 16 buts au repos. 

Pour leur part les Cestadaises se sont imposées sur le parquet de l'Entente Périgord Sud Ouest (21-25) 


 

sag cestas - MARC BENHAROUN : "JE SUIS BLUFFé !!"

(Crédits photo - HI33 - Olivier Dumon)
Jeudi 17 septembre - Reléguée en mai 2019, repêchée en juillet 2019 puis promue en Nationale 3 en mars 2020. L'équipe de Cestas a « un parcours atypique » rappelle son nouvel entraîneur Marc Benharoun. Conscient que ses joueuses devront cravacher pour se maintenir, il loue leur état d'esprit et leur investissement. A l'entraînement, « on les sort de leur zone de confort. […] Elles acceptent les règles du jeu ». Le discours de Marc Benharoun est très orienté sur le mental de ses joueuses. Leur principal point fort, la saison dernière.
Leur autre force réside dans leur expérience. Elles sont « quasiment toutes trentenaires » et ont l'habitude de jouer ensemble. Et ça devrait encore être le cas cette saison avec « un noyau central » qui « reste le même » selon le coach. Il y a tout de même trois arrêts ou départs de joueuses importantes (Clémence Latier partie à Eysines, Estelle Bonedeau et Laetitia Rodrigues). Côté arrivées, Ophélie Lèque a suivi Marc Benharoun, et son adjoint Gilles Riquet, de Bègles à Cestas. L'ex-Mérignacaise Pamela Demptos intègre aussi l'effectif après une saison à Périgueux.
OD
Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020

L'EFFECTIF CESTADAIS

PESSAC : UNE RESERVE AUX ACCENTS DE n1 !

(Crédits photo - HI 33 - Olivier Dumon)
Mercredi 9 septembreExpérience, qualité, jeunesse. L'effectif de la Nationale 3 de Pessac a de quoi faire saliver quelques entraîneurs de Nationale 2. Cinq joueuses ont évolué en N1 ces dernières saisons. Marie-Pierre Duris, Lucie Bouchon et Sophie Vixaysakd font leur retour sur les parquets après avoir été des taulières de l'équipe première du SPUC. Alice Frebault et Héloïse Power étaient encore dans le groupe de la N1 la saison passée. Elles seront à plein temps, cette année, avec la N3. Ces joueuses apportent « technique, rigueur et euphorie » apprécie le coach pessacais Yann-Alexis Vion.
A ceci s'ajoutent des recrues en provenance de Nationale 2 comme Coline Roy (ex-Lège Cap-Ferret) ou de Nationale 3 avec Mélie Grellaud (ex-Bergerac). Ça devrait aider les jeunes joueuses de l'équipe à progresser. Du coup, les ambitions sont élevées. « J'ai envie d'être leader vu le groupe qu'on a » déclare Noël Adeline le coach adjoint. La montée sera un objectif pour plus tard, deux-trois ans, car il y a trop d'« anciennes » pour rentrer dans les clous des règlements fédéraux. Voilà qui devrait rassurer quelques futurs adversaires des Violettes.

OD

 
Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2020

LA RESERVE PESSACAISE ARMEE POUR LE TITRE SANS JOUER LA MONTEE !

Coline Roy nouvelle recrue de la réserve du SPUC (Crédits photo : Olivier Dumon)
Mercredi 8 juillet - En Nationale 3, une équipe réserve qui utilise une seule fois quatre joueuses de plus de 21 ans ne peut pas monter. Ce règlement implique que la réserve du SPUC ne jouera pas l'accession en N2 la saison prochaine. Par contre, même avec l'étiquette de promue, elle peut viser la première place et donc le titre de championne de Nouvelle-Aquitaine. Car, entre ses recrues et le retour de plusieurs anciennes de N1, l'équipe du coach Yann-Alexis Vion va présenter « un effectif plutôt riche ».

Côté recrues, l'ailière gauche Coline Roy arrive de Lège Cap-Ferret (N2). La gardienne Laurie Patrouilleau débarque de Saint-Loubès (N2). L'arrière Melie Grellaud, en provenance de la réserve de Bergerac, a disputé 14 matchs et inscrit 54 buts cette saison en N3. Enfin, la demi-centre Anaïs Erzilbengoa était, cette saison, entraineure-joueuse de l'équipe d'Excellence régionale de Mérignac.

Duris, Bouchon et Vixaysakd de retour

Pour ce qui est des anciennes de la N1 de Pessac, elles sont trois « copines » à reprendre la compétition. Il s'agit de Marie-Pierre Duris (arrière), Lucie Bouchon (arrière) et Sophie Vixaysakd (pivot). Du lourd ! A qui il faut ajouter Alice Frébault à plein temps. L'ailière naviguait entre la N1 et la Prénationale cette saison.

Il faut encore compter avec « trois à quatre descentes » de N1, selon Yann-Alexis Vion. Et ce sera forcément des joueuses de qualité après l'énorme recrutement effectué pour l'équipe fanion. L'objectif prioritaire du club étant d'accéder à la D2. « Les jeunes viennent apprendre, les anciennes pour transmettre » apprécie le coach. Pour lui, « c'est très intéressant et plaisant ». Ça le sera peut-être moins pour les adversaires.

Olivier DUMON
 

les tableaux des poules

 
 

L'esprit irreprochable des pessacaises

(Crédits photo : Spuc)
L'équipe SF2 de Pessac accède en N3 Territoriale cette prochaine saison. e
✍️ Le  coach Yann-Alexis Vion revient sur le bon comportement du groupe :
"Cette année fut le début d’un nouveau cycle pour un effectif très rajeuni avec l’intégration des -18 Pessacaises, des nouvelles joueuses, quelques cadres et la création d’une équipe départementale.
Nous avions pour objectif un maintien rapide.
Avec un travail sérieux, un esprit irréprochable, une progression rapide et l’apport des joueuses de la N1, l’équipe enchaîne les bons résultats et se retrouve rapidement en haut du classement
A l’arrêt du championnat, la réserve violette est deuxième avec seulement deux défaites, nous pourrons donc savourer une montée très prochainement.
Nous avons hâte de commencer l’année à venir, ensemble, pour découvrir un nouveau championnat avec beaucoup d’ambition et intégrer nos recrues prometteuses .
Bravo à toutes les joueuses pour le travail et l’adéquation au projet du club. Vous êtes plus qu’une équipe."

 

LES SENIORS CESTADAISES à LA RECHERCHE DE NOUVEAUX ENTRAINEURS et de joueuses

(Crédits photo : SAG Cestas) 
Pierrick Richard, L’entraîneur du groupe séniors filles de Cestas et responsable de la filière, durant un certain temps, a décidé de quitter ses fonctions, en cette fin de saison prématurée. Ses adjoints Damien Rodrigues et Jérôme Blasquez en font de même ainsi que le coach de l’équipe 2 Thomas Le Brun.

Le club cestadais recherchent donc 2 entraîneurs pour une équipe qui évoluera la saison prochaine en National 3 et pour une équipe qui évoluera soit en Excellence départementale comme cette année soit promue en Pré-région. Les SF1 recherchent également des joueuses motivées pour mener à bien cette première en N3 territoriale. 
Les candidats intéressés peuvent contacter le club par mail à l'adresse sagchandball@gmail.com ou en appelant, le président du club, Jerome Cameleyre au 06 75 20 23 24
© 2020- 2021 -  Handball Infos 33 - Sports Infos 33 - 33000 BORDEAUX - Tous droits réservés - N° Siret : 47763743300012 - N° Siren : 477 637 433 - 
Ce site utilise Google Analytics