HANDBALL INFOS 33
LE MEILLEUR DU HANDBALL FEMININ GIRONDIN

LE CALENDRIER DU MERIGNAC HB

 
 
 
 

LE CALENDRIER DE SAINT-MEDARD HANDBALL

 
 
 
 
 

VIDéo - 8ème journée - MERIGNAC TOUT EN PUISSANCE 8

(Crédits photo : HI 33)
 
Solides en défense, costaudes en attaque. Samedi à Coubertin. les jeunes mérignacaises n'ont laissé aucune chance à une équipe de Marmande diminuée par plusieurs absences. Les Lot-et-Garonnaises sont arrivées en leader de la poule. Elles sont reparties avec une lourde défaite 36 à 24 et voient les Girondines les dépasser au classement.

Ce succès a été construit sur une défense très solidaire et agressive. « Elles ont compris l'enjeu » apprécie Elodie Mambo, la coach du MHB. A force de rebondir sur le mur mérignacais, les visiteuses ont multiplié les tirs aux 9 mètres avec peu de réussite (12 arrêts chacune pour Mallory Borg et Mathilde Cosson). Et quand elles tentaient le un contre un, elles tombaient sur des rocs nommés Livia Lestage et Melina Gnizako.

Melina Gnizako fait des ravages

Dans ces conditions, il a fallu moins d'un quart d'heure au MHB pour creuser l'écart. En revenant d'un – 4 à la 12e minute (6-6), les Marmandaises venaient déjà de livrer leur baroud d'honneur. A la pause, elles étaient menées de 9 buts (21-12) en grande partie grâce à Melina Gnizako (8 sur 10 aux tirs). Quelle soit placée à l'arrière ou en pivot, sa puissance et sa vitesse ont fait des ravages.

Avec cette victoire, la qualification pour le niveau haut du championnat de France est presque acquise. La « deuxième place assurée à 80 % », selon Elodie Mambo, il reste deux rencontres aux Mérignacaises pour la confirmer, voire l'améliorer. Ça sera face aux deux plus faibles équipes de la poule.


Olivier DUMON



 
Copyright - Handball Infos 33 - Novembre 2018
 

4ème journée - Sérieuses jusqu'AU BOUT !

Crédits photo : O.D
 
Il existe des gouffres dans le championnat de France des moins de 18 ans. Les jeunes Mérignacaises l'ont démontré et Roc Aveyron en a fait l'amère expérience. En gagnant 48 à 9, les protégées d'Elodie Mambo ont donné une leçon de handball à une très faible formation aveyronnaise. Elles ont aussi eu le mérite de ne pas tomber dans la facilité.

Sérieuses et disciplinées, les Mérignacaises ont encore plus dominé la seconde période (25-4) que la première (23-5). « Comme j'ai dit aux filles dans les vestiaires, s'il faut les battre 45 à 1, on les bat 45 à 1 » assure Elodie Mambo. Du coup, Roc Aveyron perd « de plus de 30 buts, c'est un peu lourd mais c'est le sport ».

Armées d'une brosse à dents
Inoffensives au tir, oubliant le repli et sans solidarité défensive, les Aveyronnaises semblaient armées d'une brosse à dents pour arrêter le rouleau compresseur MHB. La puissance de Mélina Gnizako (8 buts), les contres éclairs d'Emma Boulesque (7 buts) leur ont fait très mal. De plus, le danger est venu de partout. Toutes les joueuses de champ de Mérignac ont marqué au moins trois buts.

Cet ample succès collectif a aussi permis aux jeunes pousses du MHB de bien réviser leurs montées de balle. « Ça faisait un moment qu'on avait perdu cette capacité » note leur coach. « Je pense que les choses se mettent en place, les filles sont à même de courir longtemps » poursuit Elodie Mambo. Elle attend le match de la semaine prochaine à Bruguières (1 victoire, 3 défaites) pour en avoir confirmation. Ça devrait le faire.
 

Olivier DUMON


VIdéo - 8ème JOURNée - TROP DE CADEAUX !

(Crédits photo : O.D)
 
C'était Noël avant l'heure, dimanche à la salle Ariane. A force de précipitations et d'erreurs, Saint-Médard a offert la victoire (31-34) aux Limougeaudes de l’Entente Paloma. Celles-ci repartent de Gironde avec leur premier succès et laissent la dernière place aux Jaunes et Noires. Dommage ! Cette équipe était prenable. 

Il y a eu trop de ballons interceptés ou donnés aux adversaires. La prise en strict durant tout le match de Justine Dumon, la meneuse de jeu girondine, explique en partie cette désorganisation. Plus d'entraide aurait pu limiter la casse. Il y a eu trop d'espaces laissés aux ailières de Paloma. Le repositionnement d'une défenseuse aguerrie à l'aile gauche aurait pu faire la différence. Malgré tout cela, les Jaunes et Noires n'ont pas abdiqué.

Revenues deux fois à égalité

Pratiquement toujours menées au score, elles sont revenues deux fois à égalité. Sous l'impulsion d'Amélie Leiza (3 buts entre la 26e et la 29e) et grâce à l'efficacité de Justine Dumon (11 buts), Saint-Médard recollait une première fois à 16-16 (31e). En fin de match, les Girondines effaçaient un retard de 4 buts (30-30, 58e), en particulier, en trouvant leur pivot Léa Rulmont (4 buts).

Hélas, à chaque fois, les Jaunes et Noires n'arrivaient pas à se poser et redonnaient très vite des munitions à Paloma. « On se précipite, on va trop vite » constate leur capitaine Clémence Cochet. Les visiteuses en ont profité et se sont fait du bien au moral. Celui des Saint-Médardaises ne peut que remonter. Pour cela, il leur reste deux rencontres, sans véritable enjeu pour elles, dans cette première phase de poule. Deux occasions pour montrer leurs réelles capacités. 


Olivier DUMON

 
Copyright - Handball Infos 33 - Novembre 2018
 

4èME JOURNée - UNE REMONTADA... OU PRESQUE !

 
Mené de 8 buts à la 40e minute, le Saint-Médard HB s'est finalement incliné 24-25. La belle remontée des Jaunes et Noires face à l'entente Périgord Sud-Ouest débouche sur une nouvelle déconvenue. Elles comptent dorénavant deux nuls et deux défaites. Dommage, d'autant que les deux équipes étaient dos à dos à 60 secondes de la fin (24-24).

Longtemps dominatrice, la très homogène équipe périgordine a vu son avance fondre en 10 minutes. Saint-Médard a profité des exclusions adverses pour être enfin solide en défense. Et en attaque, les buts se sont enchaînés sous l'impulsion de Justine Dumon (9 buts) pour revenir à deux longueurs (21-23, 50e). « On a joué avec deux pivots, en seconde période, ce qui a posé beaucoup de problèmes à Bergerac » explique Yohan Menu.

Trop de dribbles
 
Les Girondines ont réussi à égaliser (24-24, 56e) mais ce retour leur avait coûté trop d'énergie. Elles ont ainsi payé leur mauvaise entame avec un 6-1 (10e) pour les visiteuses. « C'est un manque de concentration qui arrive très souvent chez nous » souligne Yohan Menu. Et pourtant, les intervalles dans une défense jouant haut étaient déjà ouverts. Trop de dribbles et pas assez de fixations de la base arrière ont coûté cher.

Avec un seul but inscrit dans les 6 dernières minutes, Saint-Médard a raté la dernière marche qui aurait permis, d'au moins, gratter le nul. Les deux exclusions temporaires en fin de rencontre étaient certainement de trop. Les Jaunes et Noires vont conclure les matches aller dimanche prochain chez le leader La Roche sur Yon. Il leur faudra être tout de suite prêtes au combat pour espérer quelque chose.



Olivier DUMON


moins de 18 ANS - POSITIF POUR MERIGNAC, MITIGé pour sainT-Médard !

Dans cette 1ère phase du championnat de France des moins de 18 ans, seules les deux premières places sont directement qualificatives pour le niveau haut. Les 10 meilleurs troisièmes des 19 poules compléteront le tableau. Les deux plus hautes marches du podium constituent donc l'unique objectif des Mérignacaises aux ambitions affirmées. Avec deux victoires pour une défaite, ça se passe plutôt bien.

Leur succès (26-33) à Marmande, le 22 septembre, les hisse au deuxième rang au détriment des Lot-et-Garonnaises. Elle ont ainsi pris une option pour le second ticket directement qualificatif. Pour la première place de ce groupe 2, Périgueux (vainqueur à Mérignac 31-38 lors de la première journée) semble hors d'atteinte. La belle victoire à Marmande des Girondines ne demande plus qu'à être confirmée ce samedi 6 octobre à 16h30 à domicile face au dernier, Roc Aveyron.

Dans la poule 3, le Saint-Médard Handball nourrit quelques regrets. Les Jaunes et Noires affichent deux nuls et une défaite. Deux nuls qu'elles ont offerts à leurs adversaires (La Rochelle et l'entente limougeaude Paloma). Devant de bout en bout, elle ont laissé passer à chaque fois la victoire dans les derniers instants.

Dans un groupe 3 qui semble très homogène, Saint-Médard peut aussi bien finir à la deuxième place qu'à la dernière. La réception de Bergerac, ce dimanche 7 octobre à 14 heures, devrait être déterminante pour jouer le podium. Les deux équipes sont actuellement troisièmes ex-aequo. La faiblesse défensive des Périgourdines et des retours de blessures à Saint-Médard sont de bon augure à condition d'améliorer le jeu collectif en attaque.

Olivier DUMON


VIDéo - 1ère journée - MERIGNAC TOMBE SUR PLUS FORT !

(Crédits photo : O.D)
1ère journée - 1ère phase - Poule 2 - Samedi 8 septembre - 18h30 - Salle Pierre de Coubertin - Mérignac 
MERIGNAC HB - Périgueux Handball, 31-38
 
« L'année dernière, on les avait battues de plus de 10 buts. Elles ont beaucoup progressé. » Elodie Mambo ne niait pas la supériorité de Périgueux après la défaite de ses protégées (31-38), samedi à domicile. Les visiteuses ont bâti leur succès sur un collectif rodé et très rapide ainsi que sur une solide défense. « J'ai été surprise par leur niveau d'engagement » avouait après-match la coach mérignacaise.
 
Ses joueuses ont tenu les dix premières minutes (5-6) grâce à de beaux arrêts de Mathilde Cosson. En vain. « On a eu trop de pertes de balles et en défense, ça ne va pas du tout » constatait, dépitée, Elodie Mambo. Dans cette rencontre bien rythmée pour une reprise, les locales ont trop souvent étaient prises de vitesse avant de s’essouffler.
 
Périgueux leur a infligé un 5-0 entre la 25e et la 30e minute. Rebelote en seconde période quand les Mérignacaises ont encaissé un 5-1 entre la 40e et la 46e minute. Leur coach ne pouvait que constater que ses joueuses n'étaient « pas prêtes physiquement ». Pratiquement toutes les Périgourdines étaient présentes dès le début de leur préparation d'avant saison. Ça n'a pas été le cas des Girondines.
 
La seconde période a été plus équilibrée grâce à l'impact de Lory Duchesne (10 buts). Puis, l'entrée en jeu de Maelys Lamarque, de retour d'une longue blessure, a apporté de la vivacité à son attaque. « Elle a fait son quart d'heure », notait Elodie Mambo. Des motifs de satisfaction en attendant la montée en puissance des quarts-de-finaliste du précédent championnat.
OLIVIER DUMONT 
 
 
 
 
 
 
Copyright - Handball Infos 33 - Septembre 2018

1ERE JOURNEE - un nul rageant pour saint medard !

(Crédits photo : Olivier Dumon)
Poule 3 - Dimanche 9 septembre - 15h00 - Salle Ariane - Saint Médard en Jalles 
SAINT MEDARD HANDBALL -Aunis HB La Rochelle Périgny, 31-31
 
Avant le match, tout le monde à Saint-Médard aurait signé pour un nul. Après le match, tout le monde est frustré par le nul. Ce dimanche à domicile, les Jaunes et Noires ont été rejointes au score à la dernière seconde (31-31). Les filles de La Rochelle pouvaient exulter, elles venaient de rattraper un écart de 5 buts dans les 5 dernières minutes.

Le match a basculé sur « des choses loupées dans le money-time, des balles redonnées » constatait le coach Yohann Menu, déçu, « c'est cruel au niveau du résultat ». C'est certain. Il restait 14 secondes après que Justine Dumon, intenable (14 buts), ait redonné l'avantage à son équipe (31-30). Le coach de La Rochelle posait alors un temps-mort et réorganisait ses joueuses réduites à six. Exit la gardienne pour amener un décalage que l'ailière droite, Léa Salardaine, transformait en but.

Les joueuses de Saint-Médard en étaient arrivées là à la suite d'un final trop fébrile. Dommage, les progrès en défense et les 11 arrêts de Manon Chastanet avaient tenu les visiteuses à distance toute la seconde période. Ce qui fait dire à Yohann Menu que « sur le contenu, on n'a rien à se reprocher. »

En attendant le retour des blessées, il va falloir améliorer l'animation collective en y intégrant les premières années et les recrues, Par contre, côté jambes, ça va. « Les filles peuvent êtres fières d'avoir jouer sur ce rythme » soulignait Yohann Menu. Il ne leur reste plus qu'à tenir jusqu'au bout.

Olivier DUMON




MERIGNAC ET SAINT- MEDARD, les rescapées !!

Deux équipes seulement vont représenter la Gironde au sein de l'élite nationale des moins de 18 ans. Elles étaient quatre, il y a trois ans. Les filles de Mérignac et Saint-Médard en Jalles ont souffert pour décrocher leur place en championnat de France, le 16 juin dernier lors des tournois qualificatifs. Elles ont même dû en passer par les barrages mais l'essentiel est fait.

Leur saison 2018-2019 a commencé ce jeudi 16 août presque au même moment à la salle Pierre de Coubertin et à la salle Ariane, Les ambitions des Mérignacaises sont « d'aller en demi-finale » , selon Elodie Mambo, leur coach, après avoir terminé parmi les huit meilleurs équipes de France la saison passée. Pour Yohann Menu, son homologue de Saint-Médard, qui a connu un précédent exercice difficile, il s'agira de « faire un top 3 » lors de la première phase.

Premier match de championnat, le samedi 8 septembre à 18h30 à domicile contre Périgueux pour Mérignac. Le lendemain, Saint-Médard recevra Aunis La Rochelle à 15 heures. 

Olivier DUMON 

MERIGNAC HB - LA REPRISE EN TROIS POINTS !

(Crédits photo : O. Dumon)
 
La reprise en 3 points du Mérignac HB avec avec Elodie Mambo, entraîneur des -18 ans France 
Les objectifs pour la saison 2018-2019
« Nos ambitions, cette année, c'est de faire mieux que l'année dernière,D'autant plus que si l'on suit la chronologie, l'année dernière (saison 2016-2017 NDLR) on s'était fait éliminer en quart de finale en Elite et là, cette année, on est éliminé en quart de finale Garçonnet (le plus haut niveau NDLR). Ça veut dire que déjà on a franchi une étape. Les objectifs de cette année, ça serait, au moins d'aller en demi-finale et pourquoi pas la finale. Les filles qu'on a depuis trois ans arrivent à maturité, ça fait deux ans qu'elles jouent en championnat de France. En espérant qu'elles aient appris de leurs erreurs et de ce qui a été bien, parce que cette année à été très bien, et que tout ce bagage là, technique et tactique, nous amène en demi-finale, si ce n'est en finale l'année prochaine »

L'évolution de l'effectif
« On a un effectif aujourd'hui, on va dire pour les moins de 18 France, d'à peu près 19 joueuses qui, pour certaines, feront la navette entre la Nationale 1 et les moins de 18 France, On espère qu'avec les entraînements qu'elles vont faire avec la Nationale 1, on va aussi bonifier leur capital confiance et que tout ça nous emmène loin »

Les principaux axes de travail et les temps forts de la préparation estivale
« La reprise comme toutes reprises. Là, c'est la mise en train. On va faire un peu de footing, on va voir l'état des formes sachant qu'on leur a remis un programme pour le mois de juillet. On va faire le point. On va voir sur le terrain qui va courir, Jusqu'au match de Périgneux, il nous reste une vingtaine de séances. On aura le temps de remettre tout le monde en forme si c'est possible. Et puis reconcentrer tout le monde pour le début du championnat »

O.D.
 

mhb - LES JOUEUSES

saint-medard handball - LA REPRISE EN TROIS POINTS

(Crédits photo : O. Dumon)
La reprise en 3 points de Saint-Médard Handball avec
Yohann Menu, entraîneur des moins des 18 ans France

Les objectifs pour la saison 2018-2019
« L’ambition, ça sera tout d’abord de continuer sur la lancée de la saison dernière avec un groupe à moitié remanié avec quatre arrivées de l’extérieur, également des filles déjà là l’an passé avec plus d’expérience et deux ou trois moins de quinze qui intègrent le groupe. C’est un groupe super intéressant. L’objectif sera clairement d’être dans le top 3 lors de la première phase pour essayer de viser soit le niveau haut de la seconde phase, soit le haut niveau du challenge de France en janvier »

L'évolution de l'effectif
Concernant les troisièmes années, « la politique du club serait que l’on garde les mêmes effectifs pour chaque tranche d’âge. Après, je pense que les seniors filles n’ont pas beaucoup de départs donc je pense que le maintien en région sera facilement envisageable, voire la montée en Prénationale. Donc, le groupe des moins de 18 filles ne devrait pas trop changer normalement »

Les principaux axes de travail et les temps forts de la préparation estivale
« Par rapport à l’expérience de la saison passée où on avait eu beaucoup de mal physiquement au début de l’année sportive, la reprise va s’orienter avec un blog physique pendant deux semaines. La troisième et la quatrième semaine, du ballon avec beaucoup de travail collectif pour être prêt pour La Rochelle le dimanche 9 septembre avec un bagage physique un peu plus important »

O.D.





 

SAINT-Médard handball - LES JOUEUSES

© 2018- 2019 -  Handball Infos 33 - Sports Infos 33 - 33000 BORDEAUX - Tous droits réservés - N° Siret : 47763743300012 - N° Siren : 477 637 433 - 
Ce site utilise Google Analytics